Sur la frontière mexicaine, une bibliothèque salvatrice

Clément Solym - 30.09.2019

Edition - Bibliothèques - fontière USA Mexique - ville histoire bibliothèque - récompense communauté


Les relations entre États-Unis et Mexique vont encore prendre du plomb dans l’aile, alors que le Pentagone vient de débloquer 3,6 milliards $ pour la construction du mur de Donald Trump. Et ce, alors que le pays annonce avoir réduit le flux de migrants de moitié depuis mai. Or, près de la frontière se trouve Bisbee, une ville qui vient de recevoir une fameuse récompense.


crédit Bisbee library
 

5000 âmes, dans cette ancienne ville qui s’est construite autour de l’exploitation de mines de cuivre, au nord de la frontière entre USA et Mexique. Connue pour les violences qui éclatèrent en 1917, lors de l’expulsion manu militari des ouvriers, elle abrite une bibliothèque ouverte en 1882 — la Bisbee’s Copper Queen Library. 

Une institution sur le territoire, qui vient de recevoir le prix de Meilleure petite bibliothèque 2018, décernée par la publication professionnelle Library Journal. 

Pour justifier son choix, la revue souligne les multiples efforts de l’établissement, en faveur de la communauté — et principalement les programmes d’alphabétisation pour les jeunes. La bibliothèque propose également un service de graines offertes aux jardiniers ainsi qu’une panoplie de ressources pas vraiment classiques. On retrouve ainsi des équipements sportifs, proposés en vente…
 

Accueillir et partager 


L’établissement fut originellement fondé par la société minière qui lui a donné son nom. Il s’agissait alors d’apporter un passe-temps plus cérébral que ceux auxquels s’adonnaient les ouvriers, à la fin du XIXe siècle. La compagnie offrit à la ville, en 1976, la gestion de la bibliothèque. 

À cette heure, indique son directeur, Jason Macoviak, on dénombre près de 3000 détenteurs de carte… « Les bibliothèques sont bien plus que des bibliothécaires qui demandent aux usagers de se taire. Ce sont des lieux communautaires. Nous encourageons les gens à s’y rendre et se parler », assure-t-il au Tucson.

Frappée par les restrictions budgétaires imposées quand le comté de Cochise se vit serrer la ceinture, la bibliothèque dut d’ailleurs se passer de son bibliobus. Pourtant, elle est parvenue deux ans plus tard à ouvrir une annexe, où se rendent même les habitants de Naco, ville frontalière voisine. 

Son fonctionnement tient du miracle, ou plutôt de la bonne volonté des habitants, qui œuvrent bénévolement. Le seul financement est une subvention qui permet d’acheter les livres, et fournir ordinateurs, WiFi et services de lecture préscolaire aux enfants. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.