Sur les réseaux, le harcèlement est un obstacle à la liberté d'expression

Antoine Oury - 23.04.2018

Edition - Société - harcèlement réseaux sociaux - harcèlement liberté expression - harcèlement auteurs


Comme tous les outils, les réseaux sociaux servent le meilleur et le pire : ces dernières années, le harcèlement pratiqué sur différentes plateformes a connu une forte hausse, conduisant à des situations difficiles, voire dangereuses, pour les victimes. PEN America, organisation qui protège la liberté des écrivains et écrivaines dans le monde, a publié un guide à destination de ces derniers, pour les aider à faire face aux situations de harcèlement.


Bouffon Vert - London Book Fair 2017
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 

Sur 230 auteurs et journalistes interrogés, 67 % ont déjà été concernés par une expérience de harcèlement en ligne : c’est sur la base de ce constat que PEN America s’est emparé du sujet pour proposer un guide complet. Il est destiné aux auteurs, journalistes et tous ceux qui sont confrontés à ces fameux « trolls », des utilisateurs qui profitent le plus souvent de l'anonymat pour proférer insultes et menaces. Les auteurs du guide, eux-mêmes victimes de ce genre d'agissements, expliquent comment ils ont réussi à faire avec la pression et le mal-être liés à ces situations.

 

Parmi les situations évoquées et décortiquées, le doxing, soit le fait de révéler les informations personnelles de quelqu’un sur internet dans un but malveillant, la lutte contre le discours de haine ou encore la marche à suivre face à des mails violents. 

 

Le guide est à consulter, même avant une situation de harcèlement sur internet, par toutes les personnes susceptibles d’en faire les frais. En effet, il explique par exemple comment renforcer la sécurité de ses comptes personnels sur différentes plateformes, pour éviter un hack de ces derniers, ou comment protéger ses données personnelles.

 

Manifeste du PEN : Pour que les femmes aient
la liberté de parole, de lire et d’écrire

 

En cas de harcèlement, des conseils très pratiques sont proposés : ainsi, ne pas répondre à un email colportant des insultes ou des menaces, mais plutôt en réaliser des captures d'écran en cas de nouvelles attaques, dans la perspective d'un signalement aux autorités. Ou encore, ne pas faire suivre un tel email, ce qui brouillerait les traces laissées par l'émetteur du message...

 



 

« Pendant des années, le harcèlement en ligne a pu être considéré par certains comme moins tangible ou moins blessant que celui effectué dans le monde réel », indique PEN America en ouverture. « On reconnaît de plus en plus, aujourd'hui, que le harcèlement en ligne peut affecter la liberté de ses victimes à s'exprimer, leurs moyens de subsistance, et leur santé mentale et physique. Il est également clair que le harcèlement en ligne peut s'étendre au monde hors ligne, en particulier pour ceux qui reçoivent des menaces directes et spécifiques de violence sexuelle, corporelle et même des menaces de mort, ou qui voient leurs informations personnelles publiées sans leur consentement. »

 

Le rapport complet est consultable en ligne, en anglais uniquement, à cette adresse.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.