Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Sur Mille & une Plumes, échangez les livres dont vous ne voulez plus

Bouder Robin - 18.08.2017

Edition - Société - mille & une plumes - start up librairie - échange de livres


Et si on vous disait que vous pouvez faire des heureux en vous débarrassant du livre que vous avez lu l'été dernier et qui prend la poussière sur votre étagère. Le tout en y gagnant un livre sur lequel vous lorgnez depuis longtemps... sans dépenser un rond ? C'est sur le principe ce que propose la start-up Mille & une Plumes.



 

L'équation proposée par cette jeune entreprise fondée par deux étudiants est simple : un livre = un livre. « La seule valeur sur notre site est le livre. Il n’y a aucune attribution de points ou de valeur aux livres sur notre plateforme », explique Florian Tanchou-Theuillère, président de la jeune entreprise. Pour un livre que vous donnez à quelqu'un, vous avez le droit de choisir un ouvrage de la bibliothèque de n'importe quel utilisateur. 

 

Pas d'argent en jeu, ou presque : l'inscription de base est gratuite, mais l'internaute a la possibilité de prendre le pack premium ou le pack famille, pour recevoir plus d'avantages. Il doit également se charger de l'envoi des livres qui lui seront demandés – Mille & une Plumes propose d'ailleurs dans sa boutique des enveloppes adaptées à chaque format.

 

Et si vraiment vous êtes un lecteur très régulier, pas besoin d'attendre que l'on vous demande un livre pour en réclamer un à votre tour : un système monétaire en plumes vous permet d'acquérir de nouveaux bouquins ; bien sûr, plus vous payez d'argent lors de l'inscription, plus vous gagnez de plumes...


Un tout nouvel écosystème
 

Une économie qui fera plaisir à plus d'un lecteur sur la paille. Mais quid des libraires, des auteurs et des autres acteurs du livre, qui ne sont plus impliqués dans ce nouveau système ? « Il y a les libraires qui vendent des livres neufs, il y a les libraires de livres d’occasion, il y a les brocanteurs et tout ceci peut exister soit en librairie, boutique soit sur internet. Pour nous c'est encore différent car sur notre site internet, c’est de l’échange individuel de biens d’occasion à titre personnel entre deux personnes physiques mises en relation par et sur Mille & Une Plumes. »

 

Florian Tanchou-Theuillère rappelle qu'« il n’y a aucune transaction financière entre nos utilisateurs, par conséquent, nous ne touchons pas de commission ou autres formes de commissions financières lors des échanges entre nos utilisateurs ». Cela ne devrait donc poser aucun problème.
 

« Et nous ne reversons rien aux auteurs car la loi en vigueur concernant les livres d’occasion ne l’exige pas », d'autant qu'il s'agit simplement d'une mise en relation entre personnes s'échangeant les livres. Comme l'explique le président de la start-up, la plateforme permet plutôt de faire découvrir de nouveaux styles et de nouveaux auteurs, en vue d'acheter par la suite chez un libraire... En revanche, l'achat pourra venir plus tard sur le site.

 

Casser le marché du livre ? Au contraire


Il s'agirait en effet de dénicher de nouveaux partenariats dans le futur, avec des écrivains ou des maisons d'édition, pour que les utilisateurs puissent payer pour de nouveaux livres s'ils le souhaitent. « Nous ne sommes pas là pour "casser" le marché du livre neuf, faire du tort aux maisons d’éditions, ou être un frein pour les auteurs, bien au contraire. » D'ailleurs, le site héberge les critiques des dernières découvertes de ses fondateurs, des livres que l'on ne trouvera pas forcément sur Mille & Une Plumes.
 

Booxup crée la marketplace de livres d'occasion qui rémunère les auteurs


« Il faut garder à l’esprit un point très important, c’est que le marché du livre d’occasion ne peut exister sans le marché du livre neuf. Il n’est clairement pas dans notre intérêt que le marché du livre neuf diminue ou s’écroule. Si tel est le cas, il ne faudrait pas longtemps pour que le marché du livre d’occasion s’écroule également. C’est un écosystème, qui une fois bien formé et fonctionnel permet d’allonger le cycle de vie du livre. »

 

La communauté adhère en tout cas, et les créateurs de Mille & Une Plumes se disent très satisfaits du nombre d'inscrits. Ce nouvel écosystème porte ses fruits, et pour cause : le président de la start-up souligne que « la tendance positive envers les livres d’occasion est assez significative. La façon de consommer des Français change et il faut savoir s’adapter en fonction des évolutions. »

 

Livres de Proches, plateforme de partage de livres entre proches
 

En tout cas, tous les types de lecteurs peuvent s'y retrouver. Vous qui avez plus de livres dans votre bibliothèque que de sous dans votre portefeuille, peut-être trouverez-vous vous aussi votre bonheur sur Mille & Une Plumes...

Bien d'autres exprimentations au croisement entre les technologies et le livre d'occasion ont pu voir le jour, ces dernières années. Toujours avec la difficulté d'un modèle économique fragile, ou d'une percpetion par les professionnels qui ne va pas sans poser de problèmes. Après tout, ces systèmes d'échange relève d'une forme revue et corrigée de club de lecture... mais dans l'occasion, les auteurs ne perçoivent aucune rémunération, point régulièrement soulevé par les organisations professionnelles.