Survivre avec les loups : un procès à double tranchant

Clément Solym - 26.08.2008

Edition - Justice - Survivre - loups - Defonseca


Ce fut le choc de l'année : Misha Defonseca admettait que son livre 'Survivre avec les loups' était un vaste mensonge. Enfin, que c'était sa vérité à elle, mais qu'elle ne collait peut-être pas avec la réalité collective.

Retour vers le passif juridique

Or en 2001, son éditrice, Jane Daniel avait été condamnée à payer plusieurs millions de dollars pour des malversations, suite à l'édition du livre. On avait en effet caché certains revenus, liés au droit d'auteur, dus à Misha. Mais en apprenant que ce bouquin était un faux, Jane a eu vite fait de porter plainte, alors que Misha n'avait jamais reçu les 23 millions $ de dommages et intérêts auxquels l'éditrice fut condamnée.

Et jouant sur le pathos, Jane pointe la sympathie du public pour cette femme et son témoignage. Sauf que désormais, « apprendre que le livre n'était pas vrai, c'est une fraude véritable ». Et Misha de se défendre : on ne juge pas de la véracité du livre, mais des droits d'auteur que l'éditrice ne lui a jamais reversés. D'autant que chacun admet que c'est Jane qui a poussé Misha à écrire son témoignage. C'est d'ailleurs suite à une campagne menée par Misha, alors qu'elle racontait son histoire à qui voulait l'entendre, avec une audience importante, puis un passage à la télévision, que l'éditrice lui formula cette demande.

On ne conteste pas un miracle

« Cette histoire est la mienne. Ce n'est effectivement pas la réalité, mais c'est la mienne, ma façon de survivre », déclarait Misha dans un communiqué. Sauf que les avocats de Jane estiment que l'intention de nuire à la maison d'édition est réelle, elle, et que Misha a façonné un canular dirigé contre Jane, et les lecteurs.

Et pourtant, l'éditeur n'avait fait aucune recherche au moment de la publication. Seule justification : « Quand vous lisez des livres sur l'Holocauste, toutes les histoires de survivants sont miraculeuses. » Un véritable acte de foi. Alors oui, Jane a eu quelques doutes, mais vite dissipés. À présent, Jane lutte donc contre la décision de justice rendue voilà sept ans. 

Et la décision devrait être connue jeudi... Le jury a déjà considéré que le livre était rempli de mensonges.