T.S Eliot, poète, mais aussi illustrateur à ses heures

Julien Helmlinger - 21.07.2014

Edition - International - T.S Eliot - Illustration - Croquis


Le poète, de son nom complet Thomas Stearns Eliot, né américain dans le Missouri en 1888, avant de se faire naturaliser britannique en 1927, aurait eu le talent d'illustrer ses lettres de façon amusante en plus de celui de les rédiger de belle manière. Tandis que l'écrivain avait visiblement l'habitude de se livrer à l'exercice du croquis, le site web de la Eliot Society en a ressorti un échantillon des tiroirs. Une série que vient compléter une couverture que l'artiste aura lui-même dessinée pour son recueil de poèmes Old Possum's Book of Practical Cats.

 

 

 

 

Le recueil poétique Old Possum's Book of Practical Cats, originalement publié en 1939 par T.S Eliot, est notamment resté célèbre par la suite comme l'oeuvre inspiratrice de la comédie musicale satirique à succès, Cats, signée du compositeur Andrew Lloyd Webber. La couverture ci-dessus, dessinée par le poète en personne, provient d'une édition Faber & Faber désormais d'une valeur estimée à 37.000 dollars.

 

Bien que l'illustration fut plutôt réussie en son genre, dès l'année suivante l'édition fut suivie d'une autre illustrée par Nicholas Bentley. La charge de l'illustration de couverture est ensuite revenue à l'artiste Edward Gorey en 1982 , puis encore au germanique Axel Scheffler en 1992.

 

Toujours dans la même veine du croquis, sans couleurs, simplement quelques traits griffonnés à l'encre, des illustrations de lettres témoignent du sens artistique de l'auteur. Il est difficile de deviner si ces dessins ont été réalisés dans l'optique d'une publication de sa correspondance, ou si l'écrivain les a gribouillés pour son unique plaisir personnel.

 

Au cours de son existence, T.S Eliot aurait parfois changé d'avis face à l'éventualité d'une publication de ses lettres personnelles. En 1927 il se serait prononcé contre une pareille entreprise éditoriale, arguant qu'il n'aimait pas lire le courrier des autres non plus. Mais 6 ans après cette déclaration, le poète aurait finalement admis son désir de voir ses lettres accessibles à un plus large public que celui composé de ses seuls correspondants. 

 

Quelques exemples de croquis à découvrir ci-dessous :