Taïwan : des librairies indépendantes fermées pour dénoncer les remises sur le livre

Antoine Oury - 13.11.2020

Edition - Librairies - taiwan librairies independantes - librairies prix livre - remises prix livre


À Taïwan, le 11 novembre est devenu une journée marquée par une forte hausse des achats en ligne : le Singles' Day, né en Chine, se présente comme l'équivalent du Black Friday aux États-Unis. Comprendre : une journée dédiée à la consommation, avec de fortes remises pour pousser à l'achat. À Taïwan, cette année, une quarantaine de librairies indépendantes ont tiré leur rideau pour protester contre les fortes remises sur le prix du livre pratiquées à cette occasion.

閱讀


34 % de réduction sur les prix de centaines de livres : momo.com et books.com.tw, deux sites de vente en ligne, ont frappé fort à l'occasion de ce Singles' Day 2020, en date du 11 novembre. Un peu trop fort, même, puisqu'une quarantaine de libraires indépendants ont choisi de fermer leur commerce, en signe de protestation. Selon eux, en effet, impossible de rivaliser avec une telle proposition.

Tsai Wen-li, de la librairie Farming Words, dans la ville provinciale de Hsinchu, dénonce des « coupes brutales dans les prix » face auxquelles les librairies indépendantes sont impuissantes, malgré leur réactivité. La librairie indépendante TaKao Books, pour sa part, dénonce l'attitude de l'industrie locale de l'édition, qui participe à l'opération en fournissant des livres aux sites de ecommerce, au détriment des plus petits vendeurs.

La coalition de librairies indépendantes a décidé de fermer boutique, donc, mais aussi de communiquer auprès de leurs clients et du public, en général, sur les réseaux sociaux.

Les deux sites incriminés, interrogés par l'agence CNA, ne se sont pas risqués à commenter outre mesure : momo.com a souligné que l'opération promotionnelle ne durait qu'une journée, et avait vocation à développer le lectorat, tandis que books.com.tw a simplement signifié que la société respectait l'opération de communication des libraires.
 
Le gouvernement taïwanais n'entend pas spécialement réguler le marché du livre : en l'absence de prix unique, le ministère de la Culture préfère se rabattre sur des opérations récemment menées. Le ministre de la Culture Lee Yung-te rappelle ainsi que des bons d'achat ont été proposés au public, avec la possibilité de les utiliser dans les librairies indépendantes.


Photographie : illustration, dans une librairie de Taipei (Sai Mr., CC BY-ND 2.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.