Taslima Nasreen censurée par les islamistes en Inde

Clément Solym - 02.02.2012

Edition - International - Taslima Nasreen - Bangladesh - autobiographie


Le lancement du septième tome de l'autobiographie de l'auteure  bangladaise Taslima Nasreen, prévu hier lors de la 36e Foire internationale du Livre de Kolkata (oui, on ne doit plus dire ni écrire, en fait Calcutta), a été annulé par des fondamentalistes.

 

Malheureusement, Taslima Nasreen s'y attendait : son nouvel ouvrage, intitulé Nirbason (Exil) s'est attiré les foudres des extrémistes religieux indiens, dans une démocratie pourtant laïque. Triste malédiction pour l'auteure, dont trois autres livres sont bannis du pays.

 

À l'instar de Salman Rushdie, Nasreen est constamment poursuivie pour ses prises de position : ce nouvel opus raconte ainsi l'exil forcé de Nasreen le 22 novembre 2007, chassée de Kolkata par des émeutes qui exigeaient son expulsion pour avoir remis en question les préceptes de l'islam.

 

 

L'éditeur de Taslima Nasreen, Osman Gani, n'a pu que constater l'interdiction : « Les autorités de la Foire du Livre de Kolkata ont annulé le lancement de mercredi. […] Cependant, j'espère qu'il n'y aura pas de problèmes au Bangladesh. »

 

C'est qu'hier, la Foire du livre fut mouvementée. Non seulement l'ouvrage de Taslima, qui devait être présenté en conférence de presse, n'a pas été lancé, mais surtout, une attaque, littéralement, a été menée contre le stand de son éditeur. Un groupe - ou plusieurs ? -  de fanatiques religieux a en effet pesé de tout son poids pour empêcher la présentation et le lancement du livre, au cours de la Foire.

 

« La police de Calcultta a demandé à la Foire du Livre d'annuler le lancement de mon livre. Tout le hall de la Foire du livre était réservé pour cela », expliquait hier l'auteure, complètement désabusée. Une plainte semble avoir été déposée contre elle, contraignant les autorités à intervenir auprès des organisateurs de la Foire. (voir notre actualitté)

 

L'auteure, qui ne pouvait bien sûr pas être présente lors du lancement, a réagi sur Twitter : « Kolkata est une ville de progressistes ! Le lancement de mon livre, même en mon absence, est impossible ! Tous les partis politiques, tous les organisateurs ont peur des fanatiques ! Mais pour combien de temps encore ? »

 

Et d'ajouter : « J'ai reçu un grand nombre d'appels depuis le pays, et par la suite, de l'étranger. Cependant, j'espère qu'il n'y aura pas de problème au Bangladesh. »

 

Le lancement doit avoir lieu aujourd'hui même à la Foire du Livre d'Amar Ekushey, organisée à Dhaka, la capitale du Bangladesh. Traditionnellement dédiée aux manifestants morts pour l'édification culturelle du Bangladesh le 21 février 1952, cette Foire du Livre aura peut-être un effet sensible sur les conduites réactionnaires.