Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Témoignage du plus jeune survivant de la liste de Schindler

Louis Mallié - 26.03.2014

Edition - International - Schindler - Leon Leyson - Seconde Guerre Mondiale


La traduction de l'histoire du plus jeune survivant de la liste paraîtra début mai chez Pocket Jeunesse, a indiqué une dépêche de l'AFP.Paru en anglais chez Simon & Schuster l'an dernier, l'ouvrage relate l'histoire de Leon Leyson, âgé de 10 ans lorsqu'éclate la guerre. Un témoignage d'enfant destiné aux plus de 11 ans qui se place dans la lignée du Journal d'Anne Franck.

 

 

Schindler's grave

 Oskar Schindler en 1947,

Seetheholyland.net, CC BY-SA 2.0

 

 

Mort en janvier de l'année dernière à l'âge de 83 ans, Leon Leyson laisse un témoignage posthume in extremis de son histoire.  Né en 1929 en Pologne, il est le cinquième enfant d'une famille ouvrière. Grandissant dans les persécutions croissantes des nazis, il voit deux de ses frères mourir, avant d'être enfermé avec le reste de sa famille dans le ghetto de Cracovie.

 

C'est alors que l'industriel allemand Oskar Schindler décide d'embaucher, parmi les 1100 juifs qui constitueront la célèbre liste, son père et l'un de ses frères. Le jeune garçon n'est toutefois pas inclus, mais il parvient à se sauver en persuadant le responsable du transfert que son nom a été barré par erreur.

 

« Ma mère est sur la liste. Mon père et mon frère sont déjà là-bas. J'avais risqué le tout pour le tout. Ma vie était en jeu », écrit-il. « L'officier semblait se demander quoi faire de moi (...) Il aurait pu s'épargner ce dilemme d'un coup de pistolet. » L'auteur raconte ensuite les énormes risques que prendra Schindler pour lui épargner Auschwitz - ouvrier atypique qui doit monter sur des caisses en bois pour atteindre les machines.

 

Jusqu'à la parution du film de Steven Spielbierg en 1993 La liste de Schindler, Leon Leyson s'était gardé de raconter son histoire. Émigré aux États-Unis avec sa famille après la guerre, il lui aura fallu plus de soixante ans pour revenir en détail sur un évènement charnière et douloureux de sa vie. Rappelons également que Oskar Schindler est mort en 1974 en Allemagne. Élu « Juste parmi les nations » par le Mémorial de Yad Vashem, il est enterré au cimetière catholique du Mont Sion à Jérusalem.