Terry Pratchett, créateur du Disque-Monde, est décédé

Julien Helmlinger - 12.03.2015

Edition - International - Terry Pratchett - Ecrivain britannique - Maladie d'Alzheimer


En 2007, l'écrivain britannique Sir Terry Pratchett, auteur des Annales du Disque-Monde, s'était fait diagnostiquer une forme rare de maladie d'Alzheimer. « J'aurais tout de même aimé garder ça tranquille un petit moment encore », avait-il écrit, à l'époque. « Mais simplement pour ne pas que mes éditeurs restent dans l'ignorance, il m'a semblé qu'il serait injuste de ne pas annoncer la nouvelle. » Il avait été anobli par la reine pour l'ensemble de son œuvre en 2008, soit près de 70 livres au total. 

 

 

Photo via Facebook

 

 

 

Comme le rapporte son éditeur Transworld Publishers, il est décédé ce 12 mars à l'âge de 66 ans, « à son domicile, son chat endormi sur son lit et entouré par sa famille ». Passionné de Tolkien, l'écrivain britannique est connu pour ses œuvres publiées en catégories science-fiction, fantasy et jeunesse. Il a notamment collaboré avec Neil Gaiman pour Good Omens, mais on le connaît surtout pour Les Annales du Disque-Monde, une série de fantasy humoristique où une tortue parcourt l'univers, avec sur son dos quatre éléphants, qui portent un disque plat : le Disque-Monde

 

Ces dernières années, Terry Pratchett avait milité au sein de plusieurs associations en faveur du droit à l'euthanasie, et donné des conférences sur ce sujet des plus solennels. Il avait notamment accompagné des personnes qui souhaitaient mourir, en Suisse, et participé à une série de documentaires de la BBC, ou encore lancé un blog sur l'évolution de la recherche sur la maladie d'Alzheimer.

 


 

 

Mais la maladie qui lui a été diagnostiquée en 2007 n'avait pas suffi à détourner l'écrivain de sa passion. Son dernier livre, A Slip of the Keyboard, a été publié en septembre 2014 en anglais, mais n'a pas encore été adapté en français. Il rassemble divers textes de non-fiction à propos de thèmes variés, allant de la presse à sa maladie, et sans faire l'impasse sur la protection des orangs-outans

 

Au fil des romans composant sa célèbre saga de fantasy humoristique, écoulée à plus de 80 millions d'exemplaires et chargée de références, la Mort est un personnage récurrent. Un grand squelette vêtu de noir, faucheur à la voix caverneuse, chargé de séparer l'âme et le corps des défunts. Celui-ci a la particularité d'aimer les chats tout comme Pratchett. L'animal sur son lit est donc de bon augure.

 

 


 

 

Le personnage de la Mort n'est pas décrit comme mauvais dans la série, mais il est terriblement efficace dans son art quand il n'est pas porté disparu. L'écrivain écrivait notamment, à propos des mourants du Disque-Monde : « Que peut donc espérer la moisson, si ce n'est que le faucheur ne s'en inquiète ? »

 

Un artisan inexorable, en somme, qui s'exprime toujours en capitales d'imprimerie. Via Twitter aussi :