Têtu recrute Abdellah Taïa, prix Flore 2010 et Philippe Besson

Clément Solym - 20.09.2011

Edition - Société - tetu - mensuel - taia


Pour sa nouvelle nouvelle nouvelle formule, à sortir demain, le journal Têtu fait une place à deux nouveaux entrants. Un peu comme Le Monde s'était offert des écrivains chroniqueurs, ou que Le Figaro s'octroyait les services de Beigbeder, le mensuel intègre deux auteurs.

Au milieu des nouvelles rubriques concernant le secteur high-tech, ou la cuisine, auto ou encore forme, Philippe Besson et Abdellah Taïa, prix de Flore 2010, pour Le jour du roi (chez Seuil), se retrouveront parmi les chroniqueurs.


Le premier inaugurera chaque mois une fausse interview, avec des personnalités fortes - comme Johnny Halliday ou Dracula (sic !), alors que le second va démarrer un feuilleton intitulé Belleville jour et nuit.

« Je suis le premier écrivain marocain qui ait parlé ouvertement de son homosexualité, en l'assumant, mais sans tourner le dos au pays d'où je viens », avait revendique Abdellah Taïa, peu après l'obtention de son prix. (voir notre actualitté)

Pour cette nouvelle formule, en l'espace de deux ans, on recense plusieurs tentatives, plus ou moins heureuses, le mensuel prend une taille, et comptera 200 pages.

Le visuel sera plus présent et une application iPad sera prochainement dévoilée.