L'ultime roman de Pratchett, un adieu aux lecteurs

Nicolas Gary - 27.08.2015

Edition - Les maisons - Terry Pratchett - adieu lecteurs - The Shepherd’s Crown


Le dernier roman de Terry Pratchett, inscrit dans la saga du Disque-monde, est sorti ce 26 août. The Shepherd’s Crown porte à 41 les romans de l’auteur britannique décédé le 12 mars dernier. Pratchett avait révélé qu’il était atteint de la maladie d'Alzheimer en 2007.

 

 

 

C’est en dictant à Rob Wilkins, ami et assistant, que l’écrivain est parvenu à poursuivre son activité. Plus de 85 millions d’exemplaires ont été vendus de la fresque comico-burlesque. 

 

« C’était un livre difficile à finir, parce que la santé de Terry a diminué au cours de sa dernière année », affirme Wilkins, qui effectuera une lecture spéciale dans la librairie Waterstones de Piccadilly. Plus de 200 billets ont été mis en vente pour cet événement. 

 

Difficile à achever, mais The Shepherd’s Crown était à 90 % complet, lorsque la maladie a définitivement empêché Pratchett de travailler, assure son ami. « Il n’a pas été en mesure de le peaufiner autant qu’il l’aurait souhaité, et il aurait aimé poursuivre certaines idées, mais il n’en a pas eu l’occasion. »

 

Le livre est le cinquième à raconter les aventures de la jeune sorcière Tiffany Aching. La sortie est prévue pour le 1er septembre aux États-Unis. (via BBC)

 

Dernier ouvrage, et point final

 

Il faudra également en profiter pleinement : la fille de Terry, Rhianna, a affirmé en juin dernier que personne ne prendra la suite de son père. « Non, je n’ai pas l’intention d’écrire plusieurs romans du Disque-monde, ni de donner à quelqu’un d’autre la permission de le faire. Ils sont sacrés pour papa. Je serai impliquée dans les spin-offs, les adaptations et les autres produits, mais c’est tout. Le Disque-monde, c’est son héritage.  »

 

Une préservation définitive d’un univers totalement baroque et loufoque, que Pratchett a commencé à bâtir en 1983 et que l’Atalante, en France, a commencé à publier à partir de 1993. Et qui commençait de la sorte

 

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d'une tortue. A Ankh-Morpork, l'une des villes de ce Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins ; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu'aux rebords du disque. Car Deuxfleurs appartient à l'espèce la plus redoutable qui soit : c'est un touriste...


Pour approfondir

Editeur :
Genre : science fiction...
Total pages : 256
Traducteur : patrick couton
ISBN : 9782841726899

La Huitième Couleur

de Terry Pratchett

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se balade à dos de quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue... Oui, c’est le Disque-monde... Les habitants de la cité d’Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l’air tellement inoffensif, bonhomme chétif, fidèlement escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse et qui devait les conduire loin: dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu’au rebord du Disque. Car Deuxfleurs était d’une espèce plus redoutable qu’on ne l’imaginait: c’était un touriste... À la lumière de l’octarine, la huitième couleur, celle de la magie, découvrez l’univers fantastique et cocasse de Terry Pratchett.

J'achète ce livre grand format à 17 €

J'achète ce livre numérique à 5.99 €