Tie Liu, écrivain dissident chinois, arrêté à Pékin

Antoine Oury - 16.09.2014

Edition - International - Tie Liu Huang Zerong - écrivain chinois dissident - Chine Pékin arrestation


Tie Liu, de son vrai nom Huang Zerong, a été arrêté dimanche dernier, à l'aube, pour « avoir cherché querelle et susciter des troubles ». L'arrestation s'est déroulée à Pékin, au domicile de l'écrivain chinois, et semble évidemment motivée par les jugements critiques qu'il a toujours tenus vis-à-vis du pouvoir autoritaire de son pays.

 

 

Beijing paramilitary police

Police paramilitaire à Pékin (Beijing Patrol, CC BY 2.0)

 

 

À 81 ans, l'écrivain et éditeur Tie Liu assurait que son grand âge le mettait dans une relative sécurité par rapport à la police militaire de Pékin, mais le gouvernement autoritaire chinois ne lui a malheureusement pas donné raison. La police s'est présentée à son domicile ce dimanche, emportant avec elle l'écrivain et ses 4 ordinateurs portables, son iPad, son téléphone portable, ainsi que divers livres et périodiques, dont certains n'avaient pas été dévoilés publiquement.

 

Il a été placé en détention dans la journée, pour une période minimale de 30 jours, a expliqué son avocat et ami Liu Xiaoyuan. Ironie du sort, Tie Liu était l'un des rares dissidents chinois à espérer des progrès de la part de Xi Jinping, actuel président de la République populaire de Chine, en matière de libertés individuelles.

 

Tie Liu est né en 1933, et s'est distingué comme journaliste critique du régime de Mao Tsé-toung. En 1957, il est dénoncé et arrêté, avant d'être envoyé dans un camp de rééducation pour les 2 décennies suivantes. Il ne sera réhabilité qu'en 1980, et racontera son expérience carcérale dans un livre.

 

Son assistant Huang Jing a également été arrêté, et la cause implicite de cette démonstration de force pourrait être la rédaction d'un pamphlet contre Liu Yunshan, chef de la propagande du régime, rapporte l'AFP. « Pékin a tenté pendant près de 60 ans de réprimer ses idées, et, bien qu'il soit âgé de plus de 80 ans, ils n'ont pas cessé. Le plus impressionnant, c'est que lui aussi n'a pas abandonné », a souligné Dominic Moran, directeur du programme pour la Liberté d'expression au PEN American Center, qui réclame sa libération immédiate.

 

De mémoire d'avocat, c'est la première fois qu'un dissident de cet âge est arrêté par la police du régime.