Tmall, l'expérimentation du marketplace à la chinoise par Amazon

Clément Solym - 09.03.2015

Edition - Economie - Chine Amazon - marketplace internet vente - croissance société


En ouvrant une boutique sur le territoire chinois, Amazon aspire à concurrencer son principal rival, Alibaban, sur son territoire même. Avec Tmall.com, c'est une marketplace encore limitée qui voit le jour, avec une offre assez restreinte, en regard de ce que le All-Store est capable de proposer sur le territoire américain. En attendant mieux...

 

 

 

 

Fameux et immédiat retour de bâton : la semaine passée, c'est Alibaba, géant chinois de la vente en ligne, qui déployait un centre de données au milieu de la Silicon Valley. Un site de stockage qui était le premier sur le territoire américain, et qui allait concurrencer les offres de cloud computing – notamment celles d'Amazon...

 

Et zou, Jeff Bezos ne se laisse pas impressionner, et ouvre un portail pour les vendeurs chinois, qui passent par l'outil pour commercialiser aliments, chaussures pour femmes, jouets et matériel de cuisine. Depuis onze années déjà, Amazon tente de percer sur le territoire, et l'an dernier, il avait passé un accord avec une structure locale, qui lui faciliterait le développement.

 

En 2014, les résultats des ventes opérées sur le marketplace qui était mis en place étaient plus qu'encourageants, assurait la firme. En Chine et à Hong-Kong, les ventes ont augmenté de 80 %.

 

Mais pour l'heure, Jeff ne disposerait que de 1,3 % de parts de marché selon les données de iResearch, ce qui en ferait un acteur négligeable. Chose intéressante : en ouvrant Tmall, Amazon devient, d'une certaine manière, le client de Alibaba : chaque revendeur qui passe par le store reverse une commission au géant chinois. 

 

Alibaba se félicite donc de cette ouverture, tout en considérant qu'elle ouvrira de nouvelles portes dans le développement de la vente en ligne. En 2014, les ventes mondiales d'Amazon représentaient 38 % de ses revenus, le reste étant réalisé sur le territoire américain, contre 48 % l'année précédente. Et si Alibaba propose des solutions principalement pour les clients qui achètent en gros, la plateforme Tmall devrait servir de levier pour étendre sa capacité d'action.