Tolkien, en ebook, OK, mais Harry Potter ou Tennesse Williams ?

Clément Solym - 29.04.2009

Edition - Société - tolkien - Potter - Harry


Obtenir la permission de numériser un ouvrage de la part des ayants droit peut être plus compliqué que de résister au chant des sirènes, même sans être attaché à un mât. L'affaire Tolkien enfin résolue montre combien les héritiers souhaitent que les ebooks ne soient des objets de consommation, et les négociations ont pris six ans, soit plus de temps qu'il n'en fallut à Tolkien pour rédiger sa trilogie.

Convaincre que l'ebook est un livre légitime n'est pas une mince affaire et bien que certaines pointures sautent le pas, le livre numérique inquiète toujours. Rome ne s'est pas faite en un jour, certes, mais Eric Price des éditions Grove constate que chaque jour, les résistances s'amenuisent : chez lui, on a au catalogue Burroughs, Beckett ou Malcom X et l'on attend beaucoup de leur parution en version électronique.

Bien sûr, il reste les inconditionnels : les auteurs ne sont pas forcément décédés, mais leur production reste farouchement conservée, et en première ligne, l'immanquable et moult fois piraté, Harry Potter.

La défiance de Rowling pour la technologie s'accompagne d'une défense du livre-objet, au détriment de l'histoire, mais elle n'est pas la seule. Ceux qui aiment Tennessee Williams peuvent commencer eux-mêmes à numériser avant que Un tramway nommé désir n'arrive sur leur lecteur. Défiance, ou manque de confiance. Parfois, on pourrait simplement dire : manque de connaissance.

Timothy Knowlton, directeur des éditions Curtis Brown met les pieds dans le plat : « Les éditeurs obtiennent un profit énorme, plus sur les ebooks que sur n'importe quoi d'autre. » Car de fait, les reversements aux auteurs sont moins importants, la fameuse rémunération à 25 %, qui fait gagner plus pour gagner moins. « De mon point de vue, c'est injuste, et ça va se retourner contre ceux qui persistent », ajoute Timothy.

En tout cas, on attend beaucoup des grands noms de l'édition aujourd'hui, qui entraîneront nécessairement un engouement plus énorme encore pour les livres numériques. Le passage de Twilight en ebook n'est probablement pas délaissé par les amateurs. Et le livre numérique est une idée suffisamment têtue pour attendre son heure.