Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Tom Waits et Bill Murray prêtent leurs voix à des poèmes

Xavier S. Thomann - 23.05.2013

Edition - International - Bill Murray - Tom Waits - Bukowski


La poésie est par excellence un art de l'oralité. On a tendance à l'oublier... Heureusement, de temps à autre, des acteurs ou des musiciens prennent la peine de lire quelques vers. Open Culture a recensé quelques enregistrements qui méritent le détour. 

 

 Bill Murray

Bill Murray,

Paul Sherwood, CC BY 2.0

 

 

Le premier, c'est Tom Waits qui lit un poème de Bukowski. Sa voix grave et abîmée donne au poème le ton qu'il faut. Un relief bien plus fort, alors que quand le poème en question, « The Laughing Heart » (Le coeur riant) avait été utlisée pour accompagner une publicité pour une célèbre marque de pantalons en denim. 

 

Le même Tom Waits a par ailleurs raison de souligner à la fin de sa lecture que c'est un très beau poème. Certains jugeront qu'il est un peu simple et pas assez sophistiqué. Pourtant, ce bref texte sur le destin et la fatalité possède une véritable force, exacerbée quand il est lu par le bon lecteur. 

 

On notera aussi la lecture d'un poème de Wallace Stevens par Bill Murray. L'acteur, connu pour ses rôles mythiques dans Lost in Translation ou Un jour sans fin, prête sa voix banale, mais pourtant inimitable. Le résultat est également des plus probants, quoique dans un registre tout autre. 

 

Murray est visiblement un amateur de poésie. On trouve un autre enregistrement où il récite l'un des canons de la littérature américaine, à savoir Emily Dickinson. Il ponctue sa performance (qui inclut du Billy Collins et du Lorine Niedecker) de remarques ironiques dont il le secret, le tout en compagnie d'ouvriers en bâtiment. Faut-il le rappeler ? La poésie n'est pas réservée aux salons lambrissés, loin de là. 

 

 

(via Open Culture)