Toni Morrison : Obama, l'esclavage et le racisme

Clément Solym - 27.04.2009

Edition - Société - Toni - Morrison - pulitzer


La question d'Obama obsède les écrivains qui de se tournent vers ce président comme l'on se sent attiré vers une lumière nouvelle. Ainsi, Toni Morrison, aujourd'hui âgé de 78 ans, accueillait récemment les journalistes de L'Express, pour évoquer plusieurs thèmes, dont le président, qui pourrait avoir fait entrer les États-Unis dans « l'ère postraciale ».

Et d'expliquer : « J'ai commencé à écrire ce livre bien avant l'élection d'Obama. Je cherchais à dissocier racisme et esclavage et à revenir vers un temps où la servitude, sur ce continent, était semblable à celle qui existait, ou avait existé, ailleurs, à Rome, Athènes ou en Égypte - je ne connais aucun royaume, aucun empire, qui n'ait été fondé sur les esclaves, quels que fussent leurs noms - serfs, peones, serviteurs des colonies, peu importe. »

Le reste de l'interview est à découvrir dans les colonnes de nos confrères.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.