medias

Toronto : la bibliothèque offrira internet dans toute la ville

Camille Cornu - 07.01.2016

Edition - internet bibliothèques


Les connexions internet disponibles en bibliothèque sont tellement demandées que la bibliothèque publique de Toronto a décidé d’en faire un service empruntable, au même titre que les livres... Dans l’espoir de réduire la fracture numérique, le prêt de spots WiFi a déjà été expérimenté à Chicago et New York, internet devenant résolument un « produit de première nécessité ».

 

CC BY-SA 2.0

 

 

« Les gens qui n’ont pas internet chez eux sont vraiment désavantagés pour recherche un emploi, pour postuler ou avoir accès aux services gouvernementaux ou à l’éducation », confie une des libraires. 

 

Dans la bibliothèque, il est devenu monnaie courante de voir des gens faire la queue pour pouvoir accéder à leur mail ou accomplir des formalités administratives. Pour mieux répondre aux attentes de ses clients, la bibliothèque de Toronto va mettre en place un système de spots WiFi prêtables. Elle vient d’investir 100.000 $ dans ces appareils et recherche encore des donneurs privés pour compléter les financements de la ville. 

 

Les détails de l’opération seront révélés lorsque les demandes de financement auront été approuvées par la ville, mais l’idée générale est de permettre aux gens de se connecter à partir de chez eux et sur tout type de support. 

 

À Chicago, un projet pilote du même type a été mené et a permis le prêt de 700 modems dans sept quartiers identifiés comme numériquement défavorisés. L’usage qu’en faisaient réellement les emprunteurs n’a pu être déterminé. De nombreux appareils n’ont d’ailleurs pas été rendus, mais été équipés d’u système de sécurité permettant de désactiver la connexion. Ils étaient prêtés pour une durée de trois semaines renouvelables. 

 

À New York, le programme de prêt, fondé par Google, The Knight Foundation, The Robin Hood Foundation, l’Open Society Foundations et la bibliothèque, était disponible dans 11 zones à besoin. Un programme similaire a été lancé par les bibliothèques de Brooklyn et du Queens. 

 

D’autres programmes de prêt ont été mis en place à Kansas City et Kitchener. 

 

(via thestar.com)

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.