Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Toronto se dote d'un bibliobus high-tech, pour venir en aide à chacun

Cécile Mazin - 23.02.2017

Edition - Bibliothèques - bibliobus lecture Toronto - réfugiés Toronto livres - désert lecture livres Toronto


La ville de Toronto verra circuler dans ses rues une nouvelle version de bus littéraire, truffé de livres, certes, mais aussi de technologie, à rendre Batman jaloux. À partir du mois de mai, le bibliobus ira à la rencontre de ceux qui n’ont pas d’accès aisé à la lecture.

 

 

 

 

Le réseau de bibliothèques publiques de Toronto est en train de finaliser leur nouvelle arme de lecture massive. Le Conseil de la ville a en effet dévoilé un bibliobus dont les missions répondent également à des enjeux liés à l’actualité.

 

Vickery Bowles, qui travaille à la bibliothèque municipale, assure que cette extension mobile des établissements a déjà joué un rôle crucial l’année passée. Le bus allait en effet à la rencontre de réfugiés syriens logés dans des hôtels de la ville. Et grâce à lui, les services de lecture ont pu se déployer plus aisément, pour « certains des résidants les plus vulnérables et isolés de la ville », assure-t-elle.

 

En réalité, deux bibliobus se partagent la ville, proposant des cartes de bibliothèques et des livres aux familles qui viennent de s’installer. « Les bibliobus sont également en mesure de toucher des personnes qui n’ont aucune mobilité, en raison de leur âge, d’une maladie, ou de conditions socio-économiques. Ou des barrières linguistiques », poursuit la bibliothécaire.

 

Le nouveau modèle, qui a coûté 300.000 $ CA, sera pour la première fois équipé d’une connexion WiFi gratuite, ainsi que d’ordinateurs et de tablettes. Il se rapprochera des centres communautaires, et des zones spécifiques de Toronto, où il n’y a pas de succursales aux bibliothèques.

 

Rendre accessible la lecture aux enfants issus des quartiers défavorisés 

 

Sarah Doucette, qui siège au conseil des bibliothèques de la ville, assure que les habitants sauront faire bon usage de ce déploiement technologique. « Les gens viennent dans nos bibliothèques assez fréquemment pour faire des recherches d’emploi, se documenter, aussi disposer de ces outils à travers un bibliobus sera génial, et offrira ces services à un plus grand nombre. »

 

crédit Toronto Public Library

 

 

Le tout premier bibliobus de Toronto a fait son apparition en 1948, et ressemblait plutôt à un gros camion qu’à une bibliothèque mobile. Son successeur, près de 70 ans plus tard, a une tout autre allure...

 

via CBC