medias

Toulouse : le maire déplore la fin de la librairie Castéla

Clément Solym - 10.01.2012

Edition - Librairies - Toulouse - Pierre Cohen - librairie Castéla


La fermeture de la librairie Castéla, située sur la palme du Capitole, à Toulouse, ne se fera qu'en février prochain. Cependant, l'établissement n'est déjà aujourd'hui plus que l'ombre, et pas vraiment blanche, de lui-même. De quoi faire pester le maire de la ville.

 

Pierre Cohen, d'obédience PS, enrage en effet de ce qu'un opérateur téléphonique ou même une banque pourrait remplacer la librairie sur sa place. Des boutiques pas terriblement sexy, pour une place qui est symbole de vie et d'animation dans la ville rose. 

 

Il est vrai que le loyer désormais réclamé, de l'ordre de 800.000 € annuels ne permet plus à un libraire, sinon d'une énorme envergure, de reprendre le lieu. Les 1800 m2 profitent d'une position géographique très intéressante, évidemment, mais voir une des sociétés de ce genre remplace le lieu culturel.

 

 

« On fera tout pour éviter un certain nombre de commerces qui nous semblent très utiles dans la ville, mais pas obligatoirement dans ces places qui ont plutôt vocation à être des symboles d'attractivité, de rayonnement, de tourisme », explique le maire (voir La Dépêche). Mais les ressources à la disposition de son agglomération ne sont pas non plus infinies. 

 

Aux côtés des restaurants et brasseries qui occupent toujours la place, en dépit de l'activité commerciale que des grands groupes ont déployée, le maire envisage de consulter les Architectes des bâtiments de France, pour obtenir des solutions. 

 

Alors que la communauté urbaine du Grand Toulouse se met en place, sous le nom de Toulouse métropole, le coût de l'immobilier ne manquera pas de frapper peut-être d'autres établissements culturels...

 

Ce même maire déplorait déjà, en novembre dernier que la librairie Castéla, ouverte en 1917, ne puisse « plus assumer la pression financière imposée par son propriétaire, qui augmente son loyer de façon colossale. Je suis indigné par ce comportement spéculatif dans un contexte économique déjà très difficile, particulièrement pour les librairies indépendantes ». (voir notre actualitté)

 

 

Crédit photo Wikipedia




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.