Tout enseigner gratuitement et à tous : RDV au Collège de France

Clément Solym - 13.10.2009

Edition - Société - tout - enseigner - gratuitement


À vos cartables, c’est la rentrée ! Les cours au Collège de France ont commencé ! Et, évidemment, ils sont ouverts à tous sans inscription et complètement gratuits. Mais quand on dit complètement c’est complètement, sans même la nécessité de s’engager sur 12 mois ni de parrainer un ami. En fait vous n’avez qu’à vous présenter au 11 place Marcellin Berthelot à l’heure dite… et encore même pas : tous les cours sont podcastés.

C’est bien joli, mais qu’y apprend-on ? Et ben en fait tout : « Docet Omnia », tout enseigner, telle est la devise de cette noble institution créée par François Ier en 1530. Elle bénéficie d’une liberté unique en son genre. D'une part, les cours ne sont pas diplômants, il n’y a donc pas à se conformer à un programme ou un cursus. D’autre part, chaque professeur est choisi librement par ses pairs et les chaires sont créées en fonction des derniers développements de la science. Les professeurs du Collège de France n’ont donc de compte à rendre à personne quant à la matière de leurs enseignements, en revanche ils sont tenus d’enseigner « le savoir en train de se faire ».

Les thématiques sont donc variées, mais pointues. Concrètement, le Collège de France est constitué de 52 chaires, allant d’Analyse et géométrie (Prof. Alain Connes) à Théorie Economique et Organisation Sociale (Prof. Guesnerie) en passant par Philosophie du Langage et de la Connaissance (Prof. Jacques Bouveresse) ou encore Processus Morphogénétiques (Prof. Alain Prochiantz). Au sein de sa chaire, chaque professeur choisit le sujet de son cours annuel. Ainsi, Peter Piot, nommé pour 2010 à la chaire annuelle Savoirs Contre Pauvreté, nous parlera de « L'épidémie du Sida et la mondialisation des risques ».

Évidemment ça à l’air bien compliqué tout ça et ça fait un peu peur, mais les cours sont, au moins en principe, conçus pour être compréhensibles par tous. Et puis ils sont prodigués par ce qu’il est convenu d’appeler une pointure, et ce, quelle que soit la chaire. Il faut garder à l’esprit que c’est un lieu où, en leurs temps, vous auriez pu apprendre l’Égyptologie avec le Prof. Champollion, la Philosophie Moderne avec le Prof. Bergson et l’Histoire des Systèmes de Pensée avec Foucault et la Sociologie avec Bourdieu et la Médecine avec Claude Bernard et, et, et…. La liste est longue.

Pour ce qui est des stars d’aujourd’hui, demandez le programme !