medias

Tout juste retrouvé, le rare recueil de poésie perse d'Hafez mis aux enchères

Clara Vincent - 11.03.2020

Edition - International - livre rare enchères - Le Divan Hafez - patrimoine poésie perse


Dérobé en 2007 à ses propriétaires établis en Allemagne, un exemplaire rare du recueil de poésie du poète persan Hafez (1315-1390 environ) avait été retrouvé par un enquêteur néerlandais expert en l’art. L’ouvrage avait été remis à la police de Munich en début d’année, avant d'être rendu à ses propriétaires. Ces derniers ont décidé de le vendre aux enchères. 
 
Le Divan - Sotheby’s


L’ouvrage volé en 2007 est un exemplaire rare du recueil de poèmes du célèbre poète persan Hafez, Le Divân (écrit aussi « Diwan », qui signifie « recueil de poésie » en arabe et en persan). Il est daté de 1462, et faisait partie de la collection d’un antiquaire iranien, Jafar Ghazi, décédé en 2007.

Revenu à la famille de ce dernier, l'ouvrage avait été dérobé ainsi que le reste de la collection de M.Ghazi, principalement constituée d'écrits islamiques. 

Si en 2011, 175 des documents avaient été retrouvés par les autorités allemandes, Le Divân manquait toujours à l’appel. Poursuivant ses recherches, la police allemande avait promis une récompense de 50 000 € pour qui parviendrait à retrouver le document. 

Faisant partie intégrante de la tradition, l'exemplaire volé était également recherché par les services secrets iraniens. Ce fut finalement l’enquêteur néerlandais Arthur Brand, surnommé « l’Indiana Jones du monde de l’art », qui remit la main dessus fin 2018.

Ce dernier s'était montré soucieux de remettre le manuscrit entre les mains de ses propriétaires. « Je savais que l’Iran cherchait également le Divân disparu, et j’ai commencé une course contre la montre pour voir si je pouvais le trouver en premier, car le livre appartenait à la famille de Ghazy », avait-il déclaré à l'AFP. 

Remis à la police de Munich fin 2019, l'ouvrage est revenu à ses propriétaires en début d'année. À l'instar d'autres manuscrits de la collection de Jafar Ghazi dont ils ont hérité, ils ont décidé de mettre Le Divân aux enchères. 

L'exemplaire rare passera sous le marteau le 1er avril chez Sotheby’s, avec une estimation de 80.000 à 120.000 £ — soit environ 70.000 et 106.000 €. 
 
« Il y a un énorme attrait pour Hafez en Iran et dans le monde », a déclaré le spécialiste de Sotheby’s, Benedict Carter. « Trouver des copies du Divân de grande qualité est assez rare. D'autant que celui-ci est également signé par un calligraphe célèbre [Shaykh Mahmud Pir Budaqi, NdR]. »

<

>



Comme le précise la maison de vente aux enchères sur son site, l'exemplaire a une valeur d'autant plus considérable qu'il « porte une dédicace à l'un des plus importants mécènes des arts du livre en Asie centrale du XVe siècle, le prince Qara Qoyunlu Pir Budaq (mort en 1466) ».

Via The Guardian


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.