Tout va mieux pour Bayard !

Clément Solym - 26.10.2010

Edition - Economie - chiffre - affaires - diffusion


Bayard, outre qu'il soit un chevalier sans peur et sans reproche, est un groupe d'édition présent en Europe, Amérique et Asie. Qui diffuse entre autres le journal La Croix, mais encore Pomme d'Api, J'aime Lire ou Phosphore.


Bonne nouvelle, les comptes de l'exercice 2009-2010, clos en juin dernier, sont encourageants. Dans un secteur sinistré (la presse), Bayard a su contenir la baisse de son chiffre d'affaires, moins 3,4 % par rapport à 2008. La marge opérationnelle est en hausse, à +14,2 millions d'euros. De même pour le résultat net, +3,9 millions d'euros.

Et les musulmans, z'ont pas le droit ?

Le groupe explique la baisse du chiffre d'affaires diffusion par « l'érosion de la diffusion presse magazine ». À l'inverse, Bayard veut croire que la hausse de son résultat net est due à des choix stratégiques. Diversification des activités, diversification géographique, « que le Directoire entend poursuivre dans une logique d'information (...) des publics jeunesse, sénior et chrétien ».


Bayard tient aussi à spécifier que la hausse de leur résultat net est obtenu après 7,8 M€ de coûts de restructuration. Et que cette hausse n’intègre pas la plus-value de cession au groupe Gallimard.

Pour finir en beauté, signalons que la trésorerie nette des dettes financières s’établit à 22,2 M€ contre 10,1 M€ à fin juin 2009.