Toute la bibliothèque de Doris Lessing offerte au Zimbabwe

Nicolas Gary - 27.08.2014

Edition - International - Doris Lessing - Zimbabwe livres - bibliothèques dons


La lauréate du Nobel de littérature de 2007, Doris Lessing, a donné toute sa bibliothèque à la bibliothèque Harare, au Zimbabwe. Décédée en novembre 2013, l'auteure avait laissé des instructions pour que les quelque 3000 ouvrages qu'elle détenait soient offerts. Un signe de solidarité, alors qu'elle avait, au cours de sa vie, participé à plusieurs programmes de lutte contre l'illettrisme.

 

DORIS LESSING (22/10/1919 — 17/11/2013)

In Memoriam Day, CC BY NC 2.0

 

 

Avec le soutien de Book Aid International, un organisme de bienfaisance que Lessing avait toujours supporté, le transfert sera prochainement exécuté. Le maire de la ville Harare, Bernard Manyenyeni, a salué un « geste magnifique », qui démontrait « son amour pour ce pays, par-delà sa mort ». La famille Lessing s'était installée en Rhodésie du Sud, alors colonie britannique, quand Doris n'avait que six ans, en 1925. Elle quittera le pays en 1949.

 

« Nous avons toutes les raisons de sentir comme quelque chose de spécial, d'avoir été portés si haut dans son estime – nous sommes ravis et reconnaissants, autant que n'importe quelle ville le serait », ajoute-t-il. Lessing ne retourna au Zimbabwe qu'en 1956, mais fut déclarée immigrante illégale, par le gouvernement, pour ses opinions politiques, et ses positions contre l'attitude britannique.

 

Elle était revenue au pays, dans les années 80, constatant le manque cruel de livres pour les élèves, de même que pour les enseignants. Cette fois, l'État ne s'était pas opposé à son arrivée. 

 

Ses exécuteurs testamentaires expliquent que l'on trouve dans cette bibliothèque des biographiques, des histoires, plusieurs ouvrages classiques, de la poésie, et de la fiction. « Nous avons trouvé des livres, et pas seulement dans chacune des pièces de sa maison : il y en avait également sur les étagères, dans tous les espaces où l'on pouvait installer des étagères, dans les couloirs, sous les escaliers. »

 

Chaque année, Book Aid International envoie plus de 50.000 ouvrages dans le pays, pour pallier l'absence de budget des établissements de prêt. Ces derniers ont parfois des collections contenant plus de 80 % de livres issus des dons de l'organisation. (via Herald)