Trafic de diplômes, l'enquête révèle des 'irrégularités'

Clément Solym - 08.09.2009

Edition - Société - trafic - diplômes - chinois


L'enquête demandée par la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, au sujet d'un trafic de diplôme à l'université de Toulon, est enfin terminée, révèle l'AFP.

Elle met en évidence qu'il y a de « graves irrégularités » dans l'attribution de diplômes à certains étudiants chinois. Selon cette enquête « la responsabilité du président de l'université est engagée », elle va être transmise « au procureur de la République, dans le cadre de l'enquête judiciaire en cours ».

De son côté Valérie Pécresse va prendre des mesures, un communiqué précise : « après avoir reçu le rapport définitif (à l'issue de la phase contradictoire) de l'enquête administrative menée par l'inspection générale qui avait été missionnée à l'université de Toulon, a demandé au recteur de l'académie de Nice Christian Nique de saisir la section disciplinaire du conseil d'administration de l'université ».

Le communiqué confirme : « Le rapport de l'inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la Recherche a en effet mis en lumière de graves irrégularités dans l'application des textes réglementaires régissant la procédure d'admission des étudiants étrangers et de validation de leurs études à l'université Sud Toulon Var ».

Ce matin, le président de l'université de Toulon était convoqué au ministère « pour être informé du contenu du rapport d'enquête ». Il s'y est bien rendu accompagné de ses trois vice-présidents.