Traité en terroriste, un auteur pakistanais accuse l'Australie de racisme

Clément Solym - 20.05.2009

Edition - Société - auteur - pakistanais - accuser


Mohammed Hanif, auteur pakistanais récemment récompensé par un prix littéraire du Commonwealth writers était venu par voie aérienne pour le recevoir en Nouvelle-Zélande avant de se rendre à la Sydney Writer's Festival.

Partant avec femme et enfant, Hanif se rend à l'aéroport et se soumet à un contrôle des autorités. « Je pensais que c'était là un contrôle de routine, mais ils ont entamé le déballage systématique de mes affaires... Ils ne vous disent pas ce qu'ils cherchent, c'est le pire de tous. »

Une situation que l'écrivain nigérien Uwem Akpan, également prêtre jésuite, a vécue dans ce même aéroport d'Auckland. Une affaire scandaleuse, estime Hanif. Durant la Commonwealth Writers' Prize qui se déroulait à Auckland, il ajoutera que selon lui, c'est parce qu'ils avaient la peau sombre et des cheveux bouclés que les autorités les avaient tous deux contrôlés.

Un porte-parole des services de l'Immigration de Nouvelle-Zélande a nié que le nom de Mohamed Hanif ait déclenché un contrôle de surveillance particulier, mais explique que les autorités aéroportuaires ont confondu son nom avec celui d'un autre, placé sur une liste de terroriste, Mohamed Haneef...