Travailler à la diversité des lectures, à travers le monde

Nicolas Gary - 22.11.2014

Edition - International - éditeurs indépendants - bibliodiversité livres - recommandations outils thèmes


Le XVe sommet de la francophonie, qui se déroulera à Dakar les 29 et 30 novembre, réunira chefs d'État et sous l'égide de l'actuel secrétaire général de l'OIF, Abdou Diouf, conduira à l'élection d'un nouveau représentant pour l'Organisation. Mais la francophonie, univers linguistique, donne également l'occasion de travailler à une valorisation de cette langue, au travers des livres.

 

 

 

L'Alliance internationale des éditeurs indépendants propose pour l'occasion une liste de 80 recommandations thématiques, en faveur de la francophonie, et d'autres outils pour valoriser la bibliodiversité. 

Élaborées et validées collectivement par les éditeurs indépendants du monde entier, ces propositions et actions font écho aux principes affirmés dans la Déclaration internationale des éditrices et éditeurs indépendants 2014. Elles s'adressent aux pouvoirs publics, aux organismes internationaux, aux collectifs et professionnels du livre afin de mettre en place des mesures concrètes et pérennes pour le développement, le maintien et la vitalité de la diversité éditoriale dans l'espace francophone, mais aussi dans les autres aires linguistiques.

  

Au sommaire de cette liste, on retrouvera notamment :

 

* Des politiques publiques pour garantir la bibliodiversité

* Des propositions et actions pour favoriser la bibliodiversité numérique

* Le système Amazon, quelles menaces pour la bibliodiversité ?

* Des mesures nécessaires pour l'édition en langues locales et nationales

* Repenser le don de livres

* Des propositions et actions pour développer les partenariats éditoriaux solidaires

* Des actions pour renforcer une édition jeunesse plurielle 

 

Bien entendu, les questions législatives et fiscales sont immédiatement abordées, notamment en faveur d'un prix unique du livre et du livre numérique, autant que d'apporter des garanties de concurrence loyale entre éditeurs publics et privés.  

Veiller à ce qu'il n'y ait pas de concurrence déloyale entre les éditeurs étatiques et les éditeurs privés. Lorsqu'un tissu éditorial existe, il faut prendre garde à ce qu'il ne soit pas étouffé par l'édition étatique. Au Mexique par exemple, plus de 60% de la production éditoriale nationale dépend de l'État, ce qui diminue drastiquement la compétitivité du secteur privé et ses opportunités de croissance.

 

On consultera avec attention les différentes propositions découlant des actions à mener pour une bibliodiversité numérique – et principalement l'abandon de la DRM, purement et simplement. 

 

  80 recommandations et outils en faveur de la bibliodiversité