Travailler le dimanche, Copé remet la loi à l'an prochain

Clément Solym - 11.11.2008

Edition - Société - loi - ouverture - magasins


Selon Jean-François Copé, qui est à la tête des députés UMP, la loi qui vise à autoriser l'ouverture dominicale des magasins ne devrait pas être prête d'ici la fin de l'année, révèle l'AFP.

Plus localement, nous vous donnions l'exemple il y a peu, de cette librairie du Val d'Oise qui avait obtenu une dérogation de la part du préfet pour ouvrir le dimanche. Celui-ci avait estimé que : « Compte tenu de la spécificité de l’activité exercée par Le Grand Cercle [la librairie en question NDLR] ainsi que des caractéristiques particulières de sa clientèle, le refus de l’octroi d’une dérogation à la fermeture dominicale compromettrait le fonctionnement normal de l’établissement ».

Il est vrai qu'une promenade dominicale dans une librairie ne manquerait pas de charme. Pour l'heure la proposition doit être réécrite par les députés UMP avant d'être proposée. Jean-François Copé déclare : « Ce sur quoi nous allons travailler maintenant c'est réécrire la proposition de loi pour proposer un système qui favorise, dans les zones où ça se justifie, là où il y a une grosse activité commerciale [dans les grandes villes par exemple NDLR] dans les zones touristiques, etc., l'ouverture des commerces le dimanche, pour ceux qui le souhaitent ».

Mais si les tous les commerces peuvent ouvrir le dimanche, ce jour de douce paresse perdra sa spécificité, et que deviendra le plaisir de fureter dans une librairie, un jour où elle est censée être fermée ?