Trésors de Chine : 7000 documents et 4 siècles d'échanges avec la France

Cécile Mazin - 19.01.2019

Edition - Bibliothèques - France Chine bibliothèque - bibliothèque numérique livres - France Chine numérique


Dernière-née de la collection numérique « Patrimoines partagés » lancée par la BnF en 2017, la bibliothèque numérique France-Chine invite à découvrir cinq siècles de relations franco-chinoises, entre curiosité et fascination réciproques. Ce projet est le quatrième de l’établissement après les collaborations avec le Brésil, l’Orient et la Pologne.



 
Manuscrits, estampes, photographies, cartes, enregistrements sonores, objets... Plus de 7000 documents exceptionnels conservés à la BnF et dans des bibliothèques partenaires des deux pays sont désormais accessibles à tous, enrichis de contenus rédigés par des spécialistes de renommée internationale.

Ce nouveau site, qui illustre les interactions culturelles, religieuses et scientifiques entre la France et la Chine du XVIe siècle à 1945, ouvre au grand public une partie de la collection sinologique de la Bibliothèque nationale de France, l’une des plus riches du monde.
 

5 siècles d’histoire et d’échanges franco-chinois 


Le site réunit plus de 7000 documents imprimés, manuscrits, cartes et plans, photographies, objets, enregistrements sonores, etc. aussi bien chinois que français se référant à la Chine.
Il est organisé en 6 rubriques : 

– Routes et voyageurs, dans laquelle on peut redécouvrir par exemple le magnifique Livre des merveilles de Marco Polo. Une importante sélection de cartes marines issues du fonds du service hydrographique de la Marine, des cartes chinoises anciennes ou les cartes de la Chine de la collection d’Anville y figurent également. 

– Pouvoirs et diplomatie retrace les liens diplomatiques entre les deux pays, des origines à 1945. On y retrouve Les Quarante vues du jardin de la Clarté parfaite, chef-d’œuvre de l’art chinois daté du XVIIIe siècle. Ce document fait partie des joyaux du site France-Chine. 

– Connaissances est dédiée au bouddhisme, au confucianisme et au taoïsme puis au développement, au début du XVIIIe siècle, de cette sinologie française, préfiguratrice des autres sinologies occidentales. Y figurent également les mathématiques, les sciences astrales, la médecine, la botanique, la zoologie ou encore la presse, réunissant des recueils remarquables tant sur le plan scientifique qu’esthétique. 

– Scènes de vie est consacrée à la vie quotidienne en Chine, aussi bien aux métiers ou aux loisirs qu’aux costumes et l’ameublement chinois. 

– Techniques et artisanat enrichit cet ensemble iconographique exceptionnel et témoigne d’une « sinophilie du goût », qui se traduit dans toute l’Europe au XVIIIe, par des chinoiseries de toutes sortes, dans le mobilier, la vaisselle, les étoffes, l’architecture des jardins... 

– Arts et lettres est consacrée à ce goût de la Chine, qui se décline également dans la musique, la littérature et le théâtre, avec des œuvres de Judith Gauthier, Victor Segalen ou encore Jules Verne. 
La collection sinologique de la BnF, socle de France-Chine 


Papier peint à motif. Manufacture Zuber et cie. 1802. BnF, dpt. Estampes et photographie

 
La Bibliothèque nationale de France possède un des fonds sinologiques les plus riches du monde. La première acquisition de livres chinois par la Bibliothèque du Roi date de 1668, mais la « collection chinoise » est véritablement lancée en 1697, lorsque le père jésuite Joachim Bouvet rapporte à Louis XIV 312 volumes de Chine. Le père Jean de Fontaney les enrichit par la suite de deux collections de 72 volumes offerts par l’empereur Kangxi. Les pères jésuites ont contribué, tout au long du XVIIIe siècle à étoffer ce fonds naissant.

La fin du XIXe siècle marque le début d’une nouvelle ère de la sinologie française, qui devient plus systématique et organisée. En 1902, Maurice Courant publie le catalogue thématique de l’ancien fonds chinois de la Bibliothèque nationale de France. En 1906, Paul Pelliot est à la tête d’une mission envoyée dans la région du Turkestan chinois. Il en rapporte les manuscrits de Dunhuang, qui constituent aujourd’hui l’essentiel du fonds Pelliot, soit plus de 8 000 documents et 80 000 images numérisées, accessibles dans Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF. 
 

Projet de long terme partagé entre partenaires chinois et français 


Le site France-Chine est un projet collaboratif entre la BnF et la Bibliothèque nationale de Chine (BnC) qui souhaitent, sur la durée, mettre en œuvre un programme de coopération numérique avec comme ambition commune de rendre compte des interactions culturelles, religieuses et scientifiques entre la France et la Chine, du XVIe au XXe siècle. 
 
D’autres ensembles documentaires et iconographiques complémentaires venant de la Bibliothèque Diplomatique Numérique et de la Bibliothèque municipale de Lyon, riche en ouvrages chinois ou en rapport avec la Chine, enrichissent le site. Prochainement, la Bibliothèque de Shanghai, en particulier sa bibliothèque des jésuites qui possède un fonds patrimonial remarquable relatif à la concession française, s’associera au projet. 

On peut accéder à la bibliothèque numérique ici.


Commentaires
Dunhuang et le trésor national chinois :

http://www.youtube.com/watch?v=auoLCtN7LeE
Cet article -illustré- remarquable prend toute sa ...saveur calligraphique lorsque l'on "apprend" le mandarin.Depuis 6 ans je m'y applique, avec des résultats aléatoires mais qu'importe...L'écoute et la mémorisation de la "musique" (les fameux 4 tons)sont une chose, la seconde étant l'apprentissage des caractères, une merveille d'écriture, magnifiée par la calligraphie.Bref, quand on a commencé, on ne s'arrête jamais. Une addiction? C'est la première langue usitée au monde, démographie oblige... Tout modestement je lis...en "logicisant" les caractères...un plaisir sans fin.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.