Tribook, la réponse aux SOS des librairies indépendantes italiennes

Cécile Mazin - 30.10.2014

Edition - Librairies - Milan livres - Italie vente en ligne - livraison vélo


Voici un projet qui est encore en cours de montage, mais semble déjà avoir les idées claires : Tribook est une plateforme de vente en ligne qui permettra aux Milanais de découvrir dans quelles librairies se trouvent les livres qu'ils souhaitent – et de les commander sur Internet. Avec un service de livraison particulièrement sympathique.

 

 


 

 

Face au danger Amazon, soit l'on reste pétrifiés, soit l'on réagit. Michela Gualtieri, une jeune Italienne de Milan, a choisi de réagir, en développant sa start-up, Tribook. Aidée par Brian Suarez, développeur, Michela se sert de la technologie en faveur des livres et des librairies indépendantes.

 

Comment ? Elle a conçu un service Web pour les lecteurs de Milan, qui leur permettra de chercher le(s) livre(s) dont ils ont besoin dans un catalogue intégrant celui de toutes les librairies adhérentes à l'initiative. Une fois le livre trouvé, les lecteurs pourront décider de se rendre en librairie ou de l'acheter en ligne et de se le faire délivrer en vélo, en quelques heures.

 

Un projet qui s'inscrit parfaitement dans l'air du temps, où la rapidité d'achat peut se conjuguer aussi à une initiative à Km 0, c'est-à-dire écologiquement soutenable. Le projet, qui reste encore en phase bêta, pourrait représenter une valide alternative à l'efficacité d'Amazon, dans les délais d'expédition. Une initiative similaire a été expérimentée il y a peu dans 5 villes allemandes par la chaîne de librairies Osiander.

 

Tribook a été conçu pour soutenir les librairies locales et il vise à mobiliser aussi celles indépendantes, de plus en plus, à risque d'extinction. Une initiative fraîche, dynamique et jeune, mais qui doit encore trouver son modèle économique. 

 

« Avec deux facettes, celle tournée vers les libraires et celle vers les lecteurs, Tribook devrait recevoir une commission de la part des premiers, sur les ventes réalisées à travers la plateforme, alors que les lecteurs payeront le prix du livre, et éventuellement, les coûts de livraison », affirme Michela Gualtieri lors d'un entretien dans le Journal de la Librairie (Giornale della Libreria). 

 

L'association LIM, Librairies Indépendantes de Milan, a apporté son soutienau projet, dans la phase de recherche et développement, en fournissant des conseils et une base de librairies pour le lancement en version bêta. Tribook s'inscrit dans le cadre du parcours Dr. Start-upper, promu par l'Université Cattolica de Milan et la Chambre de Commerce italienne. Il s'agit d'un accompagnement pour le démarrage de jeunes entrepreneurs, réservé aux étudiants diplômés qui ont fréquenté l'Université Cattolica.

 

Un développement dans l'air du temps

 

Les lecteurs parisiens ne manqueront pas de se souvenir qu'une initiative similaire est en cours depuis mars 2011 au travers des neuf librairies du réseau Librest, avec un service de la livraison en vélo sous trois heures après commande. Tout cela a cependant un coût, puisque le coursier qui enfourchera son vélo sera forfaitairement facturé 8 €. 

 

L'idée est avant tout d'éviter l'envoi postal au dans la région, avec une collaboration étroite entre les établissements. C'est également dans cette optique que Lalibrairie.com a mis en place, près de dix-huit mois plus tard, le même type de modèle, avec une livraison de livres commandés sous trois heures, toujours livrés d'un coup de pédale.