Triposo, challenger du Guide Vert et Lonely Planet ?

Clément Solym - 09.09.2011

Edition - Société - openstreetmap - triposo - geolocalisation


Triposo est un logiciel et une start up australienne. Le logiciel agrège les photos, notations, descriptions et autres de tous les lieux qui sont recensés sur la toile pour les recommander via une application mobile.

 
Triposo se base principalement sur des sources au contenu libre à la réutilisation, comme Wikipédia, Wikitravel (idem que Wikipédia en guide de voyage) et OpenStreetMap (cartes collaboratives). Mais, sans doute pour compenser l'absence d'exhaustivité de ces bases, le logiciel utilise aussi des bases de données plus fermées.
 

Après avoir récolté les données et les avoir rassemblées par lieu, il s’agit d’évaluer l’intérêt des lieux. Le logiciel note les lieux principalement en fonction de leur popularité. Plus la Tour Eiffel est photographiée, plus il vous recommande d’y aller.


Fondamentalement, Triposo est un agrégateur de contenus. De même que Google est un moteur de recherche qui répond à des mots-clés, Triposo répond à votre localisation pour vous renseigne sur ce qui existe d’intéressant à proximité. Le procédé est entièrement automatique, peut-être même trop. 


On ne trouera pas nécessairement de très bonnes descriptions description dans sa langue maternelle si l'on ne parle pas une des langues riches en contenu sur Wikipédia et ses confrères.
 

 


L’application existe pour iOS et Android. 30 guides sont offerts sur iOS. Le monde entier est déjà à la disposition des clients Android. Si on en croit les étoiles de notation, les clients sont pour l’instant satisfaits.

 
Triposo a levé 525 000 $ (378 000 €.). Parmi les investisseurs se trouvent des cadres de Google. Les fondateurs de Triposo, Jon Tirsen et Douwe Osinga, viennent eux-mêmes de chez Google. Ils sont donc vraisemblablement des développeurs compétents. Reste que leur application est gratuite. Comment se financeront-ils à l’avenir ?

(Via TechCrunch