Trois ans de prison pour avoir insulté la famille royale de Thaïlande

Clément Solym - 20.01.2009

Edition - Justice - prison - insulter - famille


Il a plaidé coupable et cela a limité la casse, mais pour Harry Nicolaides, auteur australien de 41 ans, originaire de Melbourne, la cour de Bagkok a décidé d'une peine de trois ans de prison, après une garde à vue de cinq mois.

« Il a écrit un livre qui a diffamé le roi, le prince héritier, la Thaïlande et la monarchie », a conclu la cour, devant l'inculpé, menotté et vêtu de son costume orange de prisonnier. Et c'est en vertu de l'article 112 du droit pénal que le tribunal l'a condamné à six années de prison, réduites à trois, puisqu'il a plaidé coupable.

Son avocat a déclaré à la suite de ce jugement qu'il demanderait une grâce royale, alors que cette sentence succède à d'autres, tout aussi sévères, dans ce domaine. Les lois portant sur la protection de la monarchie sont particulièrement répressives.

Le livre incriminé, Verisimilitude, est un texte auto-édité que ce professeur d'université avait fait paraître en 2005. Moins de 10 exemplaires ont été vendus expliquent ses proches. Mais voilà, on a clairement expliqué à Harry que sa peine serait allégée s'il plaidait coupable, et il s'est engouffré dans cette solution.

« Je respecte le roi de Thaïlande. J'étais au courant qu'il existait des lois étranges concernant la monarchie, mais je ne pensais pas qu'elles s'appliquaient à moi », a commenté Harry. Selon son frère, son état de santé s'est dégradé suite à son incarcération, et il vivrait très mal cette situation.