Trois ans de retard pour un livre, la police procède à l'arrestation

Nicolas Gary - 02.11.2013

Edition - Bibliothèques - arrestation - forces de police - prêt de livres


Le Texas de George Bush ne manquera jamais de nous étonner : voilà qu'un homme a été arrêté pour avoir oublié de ramener un livre à la bibliothèque. Avec trois années d'un intolérable retard, Jory Enck a fait un aller-retour en prison, pour n'avoir jamais répondu aux demandes de l'établissement.

 

 

jail

the_kid_cl, CC BY 2.0

 

 

Le juge municipal de Copperas Cove, Bill Price, a expliqué que les usagers sont généralement relâchés, dans ce type de situation, avec une caution de 200 $. Mais il est tout à fait normal que la police fasse également son travail avec des clients peu respectueux des dates de retour pour les ouvrages. 

 

Une ordonnance spécifique a été instaurée par la cité, voilà près de quatre années, entraînant l'émission d'un mandat permettant de procéder à une arrestation dans ce cas de figure. 

 

Toute personne qui détient un livre en souffrance durant plus de 90, et ne répond pas aux appels ni aux emails encourt une notification de la part de la cour municipale. 

 

Une décision qui divise encore la population : comment trancher entre le larcin que représente l'oubli de restitution d'un livre et la nécessité d'empêcher les usagers de conserver sans limite les documents ?

 

Les forces de police de la ville expliquent par ailleurs que ce n'est pas une pratique courante, mais que leurs services n'en sont pas à la première fois. 

 

 

via KTWX