Trois mois de LivresHebdo.fr en cadeau aux libraires tunisiens

Clément Solym - 24.02.2011

Edition - Société - cadeau - librairies - tunisie


Solidarité bien ordonnée commence par soi-même, pourrait-on dire. Dans un communiqué diffusé par nos confrères de Livres Hebdo, nous apprenons que le magazine spécialisé va faire un geste pour les libraires tunisiens francophones.

Pour mémoire, Livres Hebdo est un journal spécialisé dans l'édition et à destination des professionnels, et donc l'autre source d'informations, avec ActuaLitté, évidemment. La première ou la deuxième, cela importe peu.

En effet, durant trois mois, ceux-ci pourront profiter gratuitement des informations publiées sur le site internet - c'est-à-dire pouvoir consulter les articles qui ne sont normalement consultables qu'à condition de disposer d'un abonnement au journal papier.

Un soutien que Electre, la société qui édite l'hebdomadaire souhaite mettre en avant tout particulièrement, puisque les libraires qui sont déjà abonnés disposeront alors d'une prolongation de leur abonnement pour une durée de trois mois, tout aussi gratuitement.

Un geste indispensable, pour remercier les libraires qui oeuvrent « en faveur de la dif­fu­sion de la culture, de la lit­té­ra­ture et de la connais­sance dans leur pays et plus géné­ra­le­ment à l'échange des idées par le livre », rapporte l'AFP.

La censure qui pesait sur la vente de livres a été supprimée le 24 janvier dernier, après la chute du régime de Ben Ali. Les libraires devaient en effet demander une autorisation au ministère de l'Intérieur pour qu'un livre puisse être importé et vendu sur le territoire. (notre actualitté)

Alors, tout cela est très bien. Mais... combien de libraires seront concernés par cette mesure ? Sur le site de l'Association internationale des libraires francophones, on peut découvrir une liste d'une dizaine d'établissements, qui représentent une grosse majorité du volume de ventes de livres, nous confirme l'AILF. Ceux-ci sont donc membres de l'Association et en contact avec des éditeurs français.

Cependant, il existe d'autres petits points de vente, qui eux n'ont pas de contact avec lesdits éditeurs. En somme, estime l'AILF, cette décision d'ouvrir les articles verrouillés devrait concerner une quinzaine, voire une vingtaine d'établissements. Et à condition qu'ils s'intéressent aux cercles germanopratins de l'édition.

Profitons-en pour rappeler que ActuaLitte.com est un journal entièrement gratuit et donc accessible dans son intégralité auprès des libraires tunisiens.