Trois oeuvres de Maurice Carême entrent dans l'ère numérique

Clément Solym - 09.01.2013

Edition - Société - Maurice Carême - livres numériques - Editions Primento


Maurice Carême est mort voilà 35 ans, mais son oeuvre va revivre en version numérique, puisque trois de ses livres seront en grande partie disponibles au format ebook. Mère, Contes pour Caprine et La lanterne magique seront publiés dans un partenariat entre la Fondation Maurice Carême et Primento Editions, l'éditeur numérique belge. 

 

 

 

 

 

C'est un hommage spécifique que la Fondation a souhaité rendre, en choisissant des livres qui « donnent une idée de la diversité de l'oeuvre de Maurice Carême : une méditation grave sur la vie et la mort, des contes féeriques, des poèmes pour enfants ». Les titres ont été établis sur les dernières éditions, et seront augmentés d'illustrations originales, avec notamment un portrait de la mère de l'auteur, qu'il avait personnellement réalisé.

 

Jeannine Burny, présidente de la Fondation, assure que la nouveauté technologique l'avait plutôt attirée, excitant sa curiosité. « Le numérique va changer profondément le monde de l'édition, la manière d'acheter des livres et peut-être la manière de lire. La première chose qui m'a frappée est la différence entre un contrat pour une édition papier et un contrat pour une édition numérique », explique-t-elle.

 

 

 

 

Aujourd'hui, la numérisation des oeuvres de Maurice Carême est en cours, avec à l'esprit de suivre un mouvement global, dans cette révolution numérique. « Je ne crois pas que le livre papier va disparaître, il restera toujours des gens pour qui l'objet est important. Mais son usage va sans doute se restreindre. Le livre numérique permet une diffusion plus large. Il permettra sans doute de toucher un nouveau public et de lui faire découvrir l'œuvre de Maurice Carême. »

 

Les trois oeuvres choisies par l'éditeur Primento veulent refléter différentes facettes du talent de l'écrivain, estime Thibault Léonard, directeur de la maison numérique. Carême s'illustrait « aussi bien dans des contes que dans la poésie pour enfants ou pour adultes ». Et les lecteurs avaient tout particulièrement plébiscité ces ouvrages. C'est d'ailleurs en découvrant qu'aucune des oeuvres du poète n'était disponible en version numérique que Primento a décidé de contacter la Fondation. 

 

Les trois livres : 

 

« Mère » suivi de « La voix du silence »

« Mère » (1935) est un éloge dressé à la force absolue de l'amour maternel. Derrière l'exaltation du bonheur quotidien, se dessine cependant le lent travail du deuil à venir. Ce deuil prend la forme d'une douloureuse prière dans « La voix du silence » (1951), la deuxième partie du recueil, écrite par Maurice Carême après la mort de sa mère.

Pour « Mère », Maurice Carême reçut le Prix triennal de poésie. Le recueil fit l'objet d'une mise en musique par Darius Milhaud en 1938 sous le titre de la « Cantate de la mère et l'enfant ».

Contes pour Caprine

Un bocal où flottent des poissons multicolores que seuls les enfants peuvent voir, une vague amoureuse d'un goéland, une roulotte enchantée, un géranium diabolique, un magicien qui vole les étoiles dans le ciel, un bonhomme de neige qui veut devenir un homme... voici quelques-unes des figures qui peuplent les « Contes pour Caprine ». Maurice Carême déploie dans ce recueil de contes, illustré par Michel Ciry, toute son imagination, son goût de la féerie et son amour de l'enfance.

Les « Contes pour Caprine » furent couronnés par le prix Rossel en 1947.

La lanterne magique

Qui ne se souvient d'un poème de Maurice Carême appris dans sa jeunesse ? « La lanterne magique », recueil publié en 1947, regroupe quelques-uns des poèmes pour enfants les plus connus de celui qui, en tant qu'instituteur, passa toute sa vie à leur apprendre à lire et à compter et, en tant que poète, n'eut de cesse de les divertir : «Bonté», «Le cerisier», «Pour ma mère», «Le givre», «Les oiseaux perdus», «Ce qui est comique », « Il était un roi », « Mon cerf-volant », ...