medias

Trop d'érotisme tuerait l'église allemande, qui se sépare de ses librairies

Clément Solym - 24.11.2011

Edition - International - Weltbild - Amazon - Eglise


« C'est un signe signe envoyé par les groupes conservateurs (...) qui veulent endommager l'image de l'Église, et ont réussi à prendre le pas sur les plus modérés au sein de la Fédération des diocèses allemands, premier actionnaire du groupe », a déclaré à l'AFP Christian Weisner, responsable du mouvement catholique progressiste Wir Sind Kirche.

 

La chaîne de librairie Weltbild fait partie du Verlasgruppe Weltbild, autoproclamé plus gros éditeur allemand en 2006 avec 10% du marché, et deuxième libraire en ligne derrière Amazon.de.

Avec plus de 6 000 employés et 1,4 milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel, Weltbild est plus globalement intégré dans la Holding DBH Deutsche Buch Handels GmbH & Co., détenu par l'Église catholique allemande.

 

Aussi bien sur son portail en ligne que dans ses librairies physiques, Weltbild vend toutes sortes de littératures ; et c'est là tout le problème.

 

Car depuis plusieurs semaines, rapporte l'AFP, des catholiques conservateurs faisaient pression pour que l'Église se sépare de ce groupe de librairies généraliste qui compte pas moins de 300 points de vente en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Et les propos du pape, appelant à « restreindre énergiquement la diffusion de matériel érotique ou de contenus pornographiques, sur l'internet en particulier », n'a pas aidé.

 

Conséquence, l'actionnaire majoritaire du groupe, la Fédération des diocèses allemands, a annoncé vouloir trouver un repreneur après avoir reproché à la direction de Weltbild de « n'être pas parvenu à empêcher la diffusion par l'internet et la production de médias qui vont à l'encontre des fins profondes de l'Église ».

 

Qui n'est qu'amour, mais pas dans les magasines ou livres coquins.

 

La cession est programmée pour avoir lieu d'ici à 2013, mais le syndicat Ver.di, qui représente les salariés du groupe, estime qu'elle pourrait survenir plus tôt. Le syndicat, qui craint « un démantèlement de l'entreprise, l'activité de vente en ligne étant plus attractive que les boutiques de la ville », estime par ailleurs sur son blog les reproches de pornographie « infondés et exagérés, portés par des groupes catholiques archiconservateurs ».

 

Et le syndicat d'être soutenu aussi bien par les catholiques modérés, le mouvement Wir Sind Kirche en tête, que par la librairie indépendante allemande, consciente que cette cession pourrait intéresser au premier plan Amazon. À moins qu'un nouveau venu se présente pour le rachat.

 

Pornographie, Église, marché du livre allemand : les enjeux sont suffisamment de taille pour que l'on entende à nouveau parler de ce sujet dans les prochaines semaines.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.