“Trump a tout mon soutien pour venir insulter et condamner dans mon pays” (J.K. Rowling)

Antoine Oury - 17.05.2016

Edition - International - Donald Trump J.K. Rowling - J.K. Rowling PEN Literary Gala - 2016 PEN Literary Gala


Quelle mouche a donc piqué J.K. Rowling ? L'auteure de la saga Harry Potter était l'invitée d'honneur du Gala littéraire du PEN, organisation internationale de défense de la liberté d'expression, où elle s'est vue remettre un 2016 PEN/Allen Foundation Literary Service Award pour service rendu à la littérature. À cette occasion, J.K. Rowling a invité Donald Trump à venir dans son pays pour « insulter et condamner ». Un peu trop de bièraubeurre ? Non, une défense enflammée de la liberté d'expression.

 

100405_EasterEggRoll_683

(Daniel Ogren, CC BY 2.0)

 

 

Le gala annuel de l'organisation se déroulait dans l'enceinte de l'imposant musée d'histoire naturelle de New York, où J.K. Rowling a reçu un Prix honorant ses services rendus à la littérature. Le PEN a ainsi salué « l'extraordinaire inspiration que ses livres ont fait naître chez des générations de lecteurs et d'auteurs, dans le monde entier ».

 

De l'inspiration, mais pas seulement : l'engagement philanthropique de J.K. Rowling a également été souligné lors du gala de l'organisation. Sa fondation Lumos œuvre au regroupement des enfants abandonnés avec leurs familles, et l'auteure a versé de multiples dons pour lutter contre la sclérose en plaques.

 

Après quelques mots d'introduction par l'actrice Sarah Jessica Parker, J.K. Rowling a entamé son discours, évidemment consacré à la liberté d'expression : « Protégée comme je le suis en tant que citoyenne d'une nation libérale où la liberté d'expression est un droit fondamental, mes détracteurs sont libres de dire que je cherche à convertir les enfants au satanisme, et je suis libre de répondre que je cherche à explorer la nature humaine et la morale. Ou de dire qu'ils ne sont que des imbéciles. »

 

Une référence humoristique aux nombreuses campagnes de calomnies — ou de haine, parfois — dont fut victime J.K. Rowling, ses livres (et sa saga Harry Potter en particulier) et ses personnages. À ce titre, l'homosexualité de Dumbledore lui fut à de nombreuses reprises reprochée, tandis que, dernièrement, un proviseur britannique jugeait bon d'avertir que la lecture d'Harry Potter provoquait des maladies mentales.

 

Pour mieux illustrer la nécessité de la liberté d'expression, Rowling a choisi un exemple extrême : « Tout ce que dit Donald Trump ou presque me paraît discutable. Je le trouve grossier et bigot, mais il a tout mon soutien pour venir dans mon pays insulter et condamner. Sa liberté de parole garantit ma liberté de le traiter de bigot. Sa liberté garantit la mienne », explique J.K. Rowling.

 

Elle poursuit : « Si le fait que je sois choquée justifie une interdiction de séjour pour Donald Trump, je ne peux pas moralement défendre ceux qui luttent pour les droits des femmes ou des personnes transgenres face aux personnes qui les menacent pour ces combats. »

 

En tant que lauréate du PEN/Allen Foundation Literary Service Award, Rowling rejoint des auteurs comme Tom Stoppard, Salman Rushdie, Toni Morrison, Margaret Atwood et E.L. Doctorow. Andrew Solomon, président du PEN America, a souligné tout le bien que les livres de Rowling ont pu faire aux enfants du monde entier : « En croisant J.K. Rowling dans ses livres ou en-dehors, d'innombrables enfants ont pu découvrir la valeur de l'expression personnelle, mais aussi l'intérêt d'écouter celle des autres. »

 

Parmi les autres auteurs récompensés ce soir-là, signalons le romancier Ahmed Naji, qui a reçu le PEN/Barbey Freedom to Write Award. Il est actuellement emprisonné en Égypte pour avoir « détruit des valeurs sociales » avec un de ses textes. Lee-Anne Walters et le Dr. Mona Hanna-Attisha ont toutes deux reçu le PEN/Toni and James C. Goodale Freedom of Expression of Courage Award. 

 

Michael Pietsch, PDG de Hachette Book Group, a été distingué par le PEN Publisher Honoree pour son engagement en faveur de la liberté d'expression.

 

via Bustle, Fortune


Pour approfondir

Editeur : Gallimard-Jeunesse
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782070556854

Harry Potter t.5 ; Harry Potter et l'ordre du phénix

de Joanne Kathleen Rowling (Auteur)

Trois ans d'une douloureuse attente depuis la parution du tome 4 pour connaître enfin la suite de l'histoire d'Harry Potter, le binoclard le plus célèbre de la planète. Le jeune apprenti sorcier est devenu un adolescent et de nouvelles et passionnantes aventures l'attendent. Impossible de vous en dire plus car il y a embargo sur le contenu du livre magique jusqu'à sa parution. Seuls les bons élèves en anglais sont dans le secret, eux qui ont réussi à se procurer, au début de l'été, le grimoire imprimé outre-Manche qui

J'achète ce livre grand format à 29 €