Trump suggère d'enquêter sur le contrat d'édition de Barack Obama

Antoine Oury - 30.07.2019

Edition - International - Barack Obama livre - Donald Trump enquete - trump obama


Lorsque l'attention publique devient un peu trop préoccupée par vos manquements et problèmes, il est temps de la détourner vers quelqu'un d'autre : la stratégie mise en œuvre par Donald Trump est assez simple. D'un côté, le procureur spécial Robert Mueller était entendu par le Congrès américain pour s'exprimer sur le fameux rapport concernant les relations de Trump avec la Russie. De l'autre, le président américain suggère qu'il serait temps d'enquêter sur son prédécesseur, Barack Obama, et notamment sur son contrat d'édition...

190725-D-BN624-1053
Donald Trump en juillet 2019 (U.S. Secretary of Defense, CC BY 2.0)


Quelques jours après le passage de Robert Mueller devant le Congrès américain, le président des États-Unis a convoqué des journalistes pour une conférence de presse improvisée. L'objectif était, à l'image des jours qui ont suivi la publication du rapport Mueller, de souligner l'absence de preuves d'une collusion avérée avec la Russie ou d'obstruction à la justice.

Évoquant les élus démocrates du Congrès, Donald Trump a assuré que leur seul but restait de lui nuire, tout simplement. « Tout ce qu'ils veulent, c'est gêner, empêcher. Ils veulent enquêter. Ils veulent partir à la pêche aux preuves. Et j'ai regardé Bob [Robert] Mueller, et ils n'ont rien. Il n'y a pas de collusion, il n'y a pas d'obstruction, ils n'ont rien. C'est la honte », explique-t-il devant les caméras.

Malgré ces propos lapidaires sur la prestation de Mueller du 24 juillet dernier, tous les doutes ne sont pas balayés par le rapport et l'ingérence russe dans le processus électoral de 2016. Aussi, il importe de focaliser l'attention ailleurs, pour l'équipe gouvernementale : « Allons décortiquer Obama comme ils l'ont fait avec moi... ils pourraient enquêter sur le contrat d'édition qu'Obama a signé », a proposé Trump devant les caméras.
 


Trump fait bien entendu référence au fameux contrat à 60 millions $, minimum, signé par Barack et Michelle Obama pour leurs livres, publiés par le groupe Penguin Random House. Si Michelle Obama a publié le sien en 2018, l'ancien président des États-Unis doit encore livrer ses mémoires, a priori en 2020.
 
À moins qu'une enquête de l'administration Trump ne révèle une ingérence russe dans l'écriture de l'ouvrage, donc.

via Slate


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.