Tumblr Petit XXIe : ne pas 'laisser l'arbre Tintin perdre de feuilles'

La rédaction - 28.03.2014

Edition - Société - Tintin - Le petit XXIe - Moulinsart


Cette semaine, le Tumblr, Le petit XXIe tenu par des journalistes, a été largement caviardé. La société Moulinsart, qui gère tout ce qui a train à Tintin et l'univers de Hergé n'a pas apprécié la ligne éditoriale du site. Ce dernier puisait dans les cases des différents albums, des illustrations à l'actualité et l'information du moment. Un décalage fin et humoristique, qui faisait le bonheur des lecteurs réguliers. Mais voilà : chez Tintin, la case vaut l'oeuvre, et dans ce cas, utiliser une case, même unique, c'est oeuvrer dans la contrefaçon.

 

 


 

 

« La réaction de Moulinsart montre surtout une absence totale de compréhension des nouveaux usages numériques. Si l'on s'attarde deux secondes sur le cas du Petit XXIe, qu'y voit-on? Un blog qui montre chaque jour l'incroyable richesse des albums de Tintin, qui permettent d'illustrer le Boeing malaisien disparu, les affrontements en Ukraine, les écoutes ou même une histoire de cambrioleurs dénoncés par un perroquet », écrivent les journalistes victimes de Moulinsart

 

Soulignons également que les éditions Casterman vont proposer la publication prochainement d'un titre, La malédiction de Raspar Capac, reprises de l'originelle version Les Sept boules de cristal. « Hergé avait pris soin de les photographier pour les conserver dans ses archives », nous expliquait Benoît Mouchart, directeur éditorial. Et dans le même temps, pour être assuré de retarder l'entrée dans le domaine public, on parlait aussi d'une probable édition d'un inédit, Tintin et le Thermozéro, un ensemble de textes et dessins créés dans les années 50 aux côtés de Greg.

 

Le retour du jet d'ail

 

En février 2011, Gordon Zola, auteur des Aventures de Saint-Tin et son ami Lou, série de romans parodiques, remportait une grande victoire. Sa maison d'édition, Le Léopard Masqué, faisait plier Moulinsart, qui avait attaqué en contrefaçon et parasitisme. La société considérait était allée jusqu'à dire que Saint-Tin se plaçait comme une suite des aventures de Tintin. « La partie adverse s'engluait tellement, que c'en était presque drôle. Ne pas voir la parodie dans Saint Tin, c'est incroyable », nous expliquait le romancier début janvier.

 

Moralité, Moulinsart fut condamnée à 10.000 € de dommages-intérêts et 12.000 € pour remboursement des frais d'avocats. Saint-Tin était bien une parodie. En effet, « les romans incriminés tout en se nourrissant de l'oeuvre d'Herge, savent s'en distancier suffisamment pour éviter tout risque de confusion, ne serait-ce que par la forme romanesque adoptée et les intrigues originales qu'ils décrivent », estimait la cour. Aujourd'hui, interpellé par la censure du Timblr - Moulinsart a contraint à retirer toutes les cases tirées des albums - il décoche sa plume, et nous confie ce texte. Libre à chacun de l'apprécier…

 

 

 

 

 Où il est démontré que "faire Tintin" n'est pas toujours synonyme de "se serrer la ceinture"

 

Dans un monde parallèle, coloré et rythmé, où la ligne est claire comme de l'eau roche, la bulle, jamais papale et la planche, toujours de salut, le Rasta Populiste, alias Rod Nickwell, patron des éditions Troumalins vient de frapper, une fois encore, de son « bras séculier au glaive vengeur » ! On connaît l'homme puissant qu'il est… garant angélique d'une œuvre patrimoniale conséquente, parangon des vertus éthiques en matière de copyright, chevalier blanc des victimes parodiées, pourfendeurs des exégètes imprudents, atomiseurs d'écoliers naïfs, écraseurs de fans extatiques, vengeurs de collectionneurs excessifs et justicier de la dérive journalistique, ce Zorro pointé de la bande dessinée a de nouveau fait valoir ses droits à disposer du talent d'un autre !

 

Deux journalistes du journal, Vivre et Rations, ont décidé de commenter l'actualité en usant de quelques vignettes tirées des albums de Tintin (il s'agit d'un jeune reporter dont les aventures faisaient autrefois rêver les enfants). Amusant clin d'œil qui permet de s'apercevoir qu'il n'y a rien de neuf sous le soleil des crapules ou sous la couette des politiques… On lapide toujours au Khemed, on s'étripe encore au Sans Theodoros, les avions s'abîment entre Pékin et Sidney, la fin du monde est toujours d'actualité… Bref, faire une corrélation avec quelques dessins d'Hergé et notre monde contemporain ne pouvait que renforcer l'idée d'une œuvre intemporelle autant qu'universelle.

 

Mais notre Rasta Populiste veille aux gains… Il ne s'agit pas de laisser l'arbre « Tintin » perdre quelques feuilles… Faut que ça pousse… N'oublions pas que Rod Nickwell est engrais ! Il a la main verte… comme les dollars. Il n'y a de place pour personne, sauf pour lui.

 

Bien sûr, rien n'est laissé au hasard dans cette course à la peur et à la menace. Derrière cette nouvelle aventure de Tintin au pays de l'ornière, il se trame un plan… parfaitement ourdi ! D'abord, on fait courir le bruit qu'un album de Tintin sortira en 2052, un an avant la chute libre dans le domaine public (DP) de l'œuvre d'Hergé, et ce, afin de couper l'herbe sous le pied aux affreux profiteurs ! Notez que dans quarante ans, ces affreux zozos tintinophages ne seront guère plus frais que le Rasta Populiste lui-même !

 

Alors pourquoi tout ce cinéma ? Tout simplement parce qu'il faut préparer les esprits, leur faire comprendre que le vœu testamentaire d'Hergé (de ne pas faire vivre Tintin sans lui) est incompatible avec une postérité pérenne… Que sans nouveauté, l'œuvre disparaîtra… Mais pas dans quarante ans, ni même dans vingt ou dix ans ! Elle est déjà en danger ! Peut-être même, moribonde... Heureusement, il existe un sauveur… une sorte de messie artistique… oui… Rod… Rod Nickwell ! Il faut sauver le soldat Tintin avant qu'il ne soit trop tard !

 

Il n'y a qu'une seule solution...

 

Je vous fiche mon billet, je vous fiche ce billet que dans moins de trois ans, on verra une nouvelle aventure de Tintin dans les librairies ! Le Rasta Populiste n'est pas plus stupide que les héritiers d'Uderzo et Goscinny… Ses menottes sont justes un peu plus serrées !

 

Mais rassurez-vous, tout cela se trouve dans un monde parallèle, coloré et rythmé, où la ligne est claire comme de l'eau roche, la bulle, jamais papale et la planche, toujours de salut…

 

Gordon Zola

Retrouver les Editions du Leopard Masqué