Turquie : Erdogan sujet trop “précieux” pour être comparé à Gollum ?

Julie Torterolo - 05.12.2015

Edition - International - Gollum - Turquie - Erdogan


Un médecin turc s’était aventuré à comparer Recep Tayyip Erdogan à Gollum, à l’aide d’une photo montage. Il mettait en parallèle trois postures de la créature imaginée par JRR Tolkien, et le visage du président turc, avec des expressions faciales similaires. Une plaisanterie qui ne fut pas du goût de chef de l’État qui a envoyé l’affaire devant un tribunal. Mais au bout de quatre audiences, le tribunal planche toujours : Gollum est-il oui ou non une insulte ? 

 

 

 

Gollum, hobbit devenu fou et inventé par Tolkien, donne du fil à retorde à la cour Pénal d’Aydin, dans l’ouest de la Turquie. Au bout de quatre audiences et ne parvenant pas à rendre une décision, la Cour a en effet décidé de mandater un collège d’experts chargés de trancher si comparer le président à Gollum constitue une insulte. 

 


 

Le tribunal a alors ordonné que l’enquête soit menée par un groupe composé d’universitaires, scientifiques, psychologues du comportement et d’un expert sur les productions cinématographiques et télévisuelles. Il faut dire que juger Gollum s’avère difficile pour les magistrats qui, selon Todays Zaman, n’auraient vu aucun des films du Seigneur des Anneaux ni lu les livres. 

 

L’auteur du mème, le docteur Bilgin Çiftçi — qui se défend d'avoir proféré la moindre insulte — risque jusqu’à deux ans de prison. Une peine supplémentaire : il a déjà été expulsé de l’institution de santé publique de la Turquie (THSK) à la suite de sa publication sur les réseaux sociaux en octobre dernier. 

 

Peter Jackson, directeur du film, avec les scénaristes FranWalsh et Philippa Boyens viennent alors à la rescousse du docteur : « Aucune d’entre elles (les images utilisées par le prévenu) ne représente le personnage connu comme Gollum. Toutes sont des images du personnage appelé Smeagol. Smeagol est joyeux, un personnage doux. Smeagol ne ment pas, ni ne déçoit ou cherche à manipuler les autres. Il n’est pas diabolique ou perfide. Ces traits de personnalité correspondent à Gollum, qui ne pas être confondu avec Smeagol », expliquent-il à The Wrap.

 

Il ne reste plus qu’à voir si les experts reconnaîtront le dédoublement de la personnalité du personnage de Tolkien : doux en Smeagol et perfide en quête du précieux en Gollum. La prochaine audience est fixée au 13 février 2016.