Turquie : ils constituent une bibliothèque avec les livres jetés à la poubelle

Antoine Oury - 03.01.2018

Edition - Bibliothèques - Turquie bibliothèque - bibliothèque livres poubelle - Turquie poubelle


Le quartier de Çankaya, dans la capitale turque d'Ankara, rassemble les institutions politiques et économiques du pays. Dans les poubelles des ambassades et des bureaux, les éboueurs de la ville retrouvent souvent des trésors dont la valeur ne se mesure pas à leur prix : des livres. Ces derniers, en mauvais état, mais récupérables, rejoindront bientôt une bibliothèque ouverte il y a 8 mois, qui contient déjà 5000 titres.


DSC_8133
(photo d'illustration, Joshua Ganderson, CC BY 2.0)
 
 

La bibliothèque, installée dans les locaux de la municipalité d'Ankara, est ouverte depuis un peu plus de 8 mois : au départ réservée pour les fonctionnaires, elle accueille désormais toute personne désireuse de parcourir les rayonnages et de découvrir quelques-uns des livres sauvés d'un avenir peu enviable par les éboueurs. En effet, tous les ouvrages stockés ici ont été tirés des poubelles du quartier de Çankaya, assure l'agence Anadolu.

 

« Nous faisons en sorte que les livres jetés à la poubelle, devenus sans valeur, la retrouvent en les rendant accessibles au public », résume Sema Keşkaya, chargée des ressources humaines à la mairie d'Ankara. En 8 mois, quelque 5000 livres ont été récupérés et restaurés, et les collections de cette bibliothèque un peu particulière couvrent désormais 17 catégories, de l'histoire à la politique en passant par la littérature.

 

Les poubelles sont un tel réservoir de livres que la bibliothèque des éboueurs peut désormais en offrir certains à des écoles et à d'autres institutions de la ville.

 

Serhat Baytemur, un éboueur âgé de 32 ans, assure : « Avant, je voulais une telle bibliothèque chez moi. Aujourd'hui, nous l'avons ici et c'est parfait. » Le partage et l'échange sont à l'origine de la création de la bibliothèque, et des usagers, bien heureux d'avoir pu trouver certains titres gratuitement, n'hésitent pas à donner, à leur tour, des ouvrages.

 

Turquie : le gouvernement a retiré 140.000 livres
des bibliothèques


Accordée aux horaires des éboueurs, la bibliothèque propose des heures d'ouverture plutôt rares, ce qui permet aussi à des travailleurs de nuit, par exemple, d'avoir accès à une offre culturelle plus facilement. 

 

« Notre objectif n'est pas de trouver des livres pour les conserver pour notre seul usage, mais plutôt de les rendre accessibles à nos enfants et notre entourage. Nous voulons aussi que ces livres permettent d'habituer les étudiants à la pratique de la lecture », souligne encore Sema Keşkaya.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.