Le marché du livre turc, des "opportunités" sous-estimées

  • Partager sur Twitter

Julie Torterolo - 29.09.2015

Interrogé par Publishing Perspective, Metin Celâl, éditeur d’une petite maison d’édition turque, Parentez Publishing, et président de l’Association turque des éditeurs, revient sur la situation de l’édition dans son pays. Pour lui, le marché du livre turc laisse une place de choix aux petits éditeurs, et reste trop souvent sous-estimé par les éditeurs étrangers.

 

Le stand de la Turquie au Salon du Livre de Paris 2015

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

La maison d’édition turque, Parentez Publishing, a été fondée en 1990 par trois humoristes turcs. Fondée pour imprimer un magazine intitulé Deli, la structure se lance très vite dans l’édition de livres et publie désormais plus de 400 titres. « L’humour est un genre largement lu en Turquie, nous avons donc eu un certain nombre de best-sellers », explique Metin Celâl à Publishing Perspective

 

Une rentabilité et une réussite qui peuvent s’expliquer par les possibilités qu'offre le marché du livre turc. Selon le journal, l’impression et la distribution de livres du pays sont « relativement modestes, avec des tirages moyens de 1500 à 2000 exemplaires par titres », laissant donc la place à des petits éditeurs. Une fois n’est pas coutume, certaines œuvres peuvent cependant s’écouler à plus de 100.000 exemplaires ou même dépasser les 750.000 — ce qui représente néanmoins une exception en Turquie. Et qui n'est pas non plus dans les habitudes françasies cela dit.

 

En avril dernier, l'agence statistique de Turquie, la TÜİK, relevait également que l'année 2014 connaissait une importante hausse des publications dans le pays, tous formats confondus. 50.752 titres ont été publiés l'année dernière, dont 5245 titres au format numérique, une hausse de 128 % par rapport à 2013.

 

Des mythes sur le pays à revoir

 

Une autre caractéristique de l’édition turque est alors soulignée : 40 % des titres publiés dans le pays sont des traductions, et 90 % d’entre elles sont des traductions de l’anglais vers le turc. « Et si les pays anglo-saxons dominent la discussion, la Turquie travaille également en étroite collaboration avec l’Allemagne, la France et l’Italie », précise Metin Celâl au journal américain. 

 

L’éditeur explique alors qu’il y a pourtant des opportunités à saisir dans le marché turc, notamment pour la lecture jeunesse. 51 % du marché du livre concerne en effet les livres et ouvrages éducatifs. « Les premiers lecteurs dans le pays ont entre 7 et 14 ans, c’est un segment en croissance rapide », explique Metin Celâl. « Il est important pour tout éditeur qui cherche à travailler en Turquie de le prendre en considération »

 

Enfin le président de l’Association turque des éditeurs, déplore que les éditeurs étrangers « ne connaissent pas les écrivains à succès remarquables » de son pays.

 

« Il y existe une idée selon laquelle les gens ne lisent pas en Turquie, et nous entendons souvent des journaux étrangers qui relatent que le nombre de livres produits est de 1 pour 10 000 habitants, alors qu'une étude sérieuse montre les gens lisent beaucoup en Turquie. Nous espérons que lors des prochaines réunions à Francfort et ailleurs, nous pourrons aider à apporter plus d’attention à la richesse et les opportunités qu'auraient les éditeurs mondiaux de travailler avec l’industrie de l’édition turque », conclut-il. 

James Bond revient... le 8 novembre 2019

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 25.07.2017

James Bond reviendra le 8 novembre 2019 pour sa vingt-cinquième mission annoncent EON Productions et la Metro Goldwyn Mayer. Et... c'est à peu près tout : on ne sait pas quel livre de Ian Fleming servira de base au scénario, ni si Daniel Craig reprendra vraiment son rôle d'agent secret dans la franchise la plus longue du cinéma.   Le héros désormais plus cinématographique que littéraire créé par Ian Fleming en 1952 reviendra en 2019, dans un film dont le scénario sera écrit par Neal Purvis et Robert Wade, un duo qui a déjà signé ceux de Casino Royale, Quantum...

Ivanka Trump a reçu 787 500 dollars d'avance pour écrire son livre

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 25.07.2017

Quand on s'appelle Penguin Random House et que l'on figure parmi les plus grands groupes d'édition du monde, on se doit de tenir un certain standing. En publiant un livre d'Ivanka Trump, fille d'un certain président des États-Unis, par exemple. Et on y met les moyens : 787 500 $ d'à-valoir, soit la somme versée en avance de la publication de son livre Women Who Work. Ivanka Trump en 2016 (Michael Vadon, CC BY 2.0)   Un gros chèque de 787 500 $ de la part du groupe Penguin Random House. C'est une des révélations tirées de documents déposés par Ivanka Trump et son...

Les Eisner Awards ont révélé leurs lauréats pour 2017

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 24.07.2017

Les Oscars de l'industrie de la bande dessinée, les Eisner Awards, ont été décernés au cours de la grande messe du genre, la Comic-Con de San Diego. Avec, cette année, un grand vainqueur, la série Saga créée par Brian K. Vaughan et Fiona Staples, publiée par Image Comics et Urban Comics en France, qui rafle un grand nombre de récompenses... Les Eisner, en 2011 (The Conmunity, CC BY 2.0) Best New Series : Black Hammer, de Jeff Lemire et Dean Ormston Best Limited Series : The Vision, de Tom King et Gabriel Walta Best Continuing Series : Saga, de Brian K. Vaughan et...

Flo Steinberg, la "Fabulous Flo" de Marvel, est décédée

  • Partager sur Twitter

Laurène Bertelle - 24.07.2017

Elle fut l'une des premières employées à plein temps de Marvel dans les années 1960, en tant que secrétaire de Stan Lee : Flo Steinberg alias Fabulous Flo est décédée le 23 juillet 2017. Elle est connue pour avoir répondu aux lettres de fans pour Marvel pendant 5 ans, et pour avoir lancé Big Apple Comix.   Flo Steinberg en 1975 (Lopaka42, CC BY-SA 3.0)   Née à Boston en 1939, Florence Steinberg est diplômée de l’Université du Massachusetts à Amherst en 1960. Elle travaille un temps pour la campagne sénatoriale de Ted Kennedy avant de partir pour New York...

Sélection du prix des lecteurs Ouest-France/Quai des Bulles 2017

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 22.07.2017

Le Prix des lecteurs Ouest-France désigne un ouvrage paru dans l’année et vient récompenser ses auteurs. Ce prix construit en partenariat est décerné par un jury de lecteurs.    Quai des Bulles est très fière de vous présenter les 10 bandes dessinées en compétition :   • Idéal Standard, Aude Picaut (Dargaud) • Magritte, Campi et Zabus (Le Lombard) • TER Tome 1, Christophe Duboic (Daniel Maghen) • S'enfuir, Delisle (Dargaud) • Sauvage ou la sagesse des pierres, Gilbert (Vide Cocagne) • La terre des fils, Gipi (Futuropolis) • Monsieur Désire,...

DC rime avec KFC : le Colonel Sanders allié de Green Lantern

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 21.07.2017

Pour la troisième fois, le Colonel Sanders, icône de la chaîne de restauration rapide KFC, s'invite au sein de l'univers DC Comics pour un crossover déjanté et désossé comme le poulet. À l'occasion du San Diego Comic-Con : International, qui se déroule en ce moment, et jusqu'au 23 juillet, DC Comics proposera des exemplaires de ce numéro, Green Lantern Co-Starring Colonel Sanders, sur son stand, et une lecture gratuite de la version numérique.     Predator ou Alien... Voilà le genre de personnages invités que l'on est désormais habitués à voir débarquer dans...

Keanu Reeves est désormais éditeur

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 20.07.2017

Quand certaines stars participent à la déforestation en commettant des autobiographies dispensables, Keanu Reeves, lui, ne fait rien comme tout le monde. L'acteur de Point Break et Matrix est devenu éditeur associé pour la maison d'édition X Artists’ Books, qu'il a cofondée à Los Angeles. Avec Alexandra Grant, Florence Grant et Jessica Fleischmann, il va éditer de beaux livres d'artistes. Keanu Reeves en 2017 (Nathan Congleton, CC BY-NC-SA 2.0)     « Je crois que l'essence de X Artists’ Books, c'est ça : des gens qui travaillent ensemble, avec leurs...

Les illustrateurs dont les livres sont les plus empruntés au Royaume-Uni

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 19.07.2017

Au Royaume-Uni, le Public Lending Right (PLR) gère le versement des rémunérations des auteurs en fonction des prêts de leurs livres en bibliothèques. Il mesure ainsi le nombre de prêts et établit, pour la première fois cette année, un classement des illustrateurs dont les ouvrages sont les plus empruntés dans les établissements de prêt. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Attention aux roulements de tambour...   L'illustrateur dont les livres sont le plus empruntés au Royaume-Uni en 2016 est Tony Ross, né le 10 août 1938 et illustrateur d'une...

Décès de Louis Magnard, PDG des Éditions Magnard de 1973 à 1993

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 19.07.2017

Fils du fondateur de la maison d'édition Roger Magnard, Louis Magnard en fut le PDG de 1973 à 1993, mais fonda aussi la société de distribution Dilisco et assure l'acquisition des éditions Vuibert, qui font aujourd'hui encore partie du groupe éditorial. Il est décédé le 9 juillet dernier à l'âge de 83 ans, à Trouville-sur-Mer.   Le Syndicat national de l'édition a publié un message pour saluer la mémoire de Louis Magnard :   Les Éditeurs d’Éducation expriment leur profonde émotion, à l’annonce de la disparition, le 9 juillet 2017, de Louis Magnard,...

Féminisme et inspiration : Margaret Atwood interviewée par Emma Watson

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 18.07.2017

L'une est auteure reconnue, a signé La Servante écarlate, récit dystopique d'une Amérique qui opprime les femmes, l'autre est actrice, ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes : Margaret Atwood a été interviewée par Emma Watson pour le magazine Entertainment Weekly. L'occasion d'évoquer les inspirations de l'auteure, la société actuelle et le féminisme, entre autres. Margaret Atwood (Mark Hill, CC BY-ND 2.0)   Emma Waston est une grande lectrice, et elle a mis à plusieurs reprises La Servante écarlate, le livre de Margaret Atwood, en valeur : en le nommant...