Le marché du livre turc, des "opportunités" sous-estimées

  • Partager sur Twitter

Julie Torterolo - 29.09.2015

Interrogé par Publishing Perspective, Metin Celâl, éditeur d’une petite maison d’édition turque, Parentez Publishing, et président de l’Association turque des éditeurs, revient sur la situation de l’édition dans son pays. Pour lui, le marché du livre turc laisse une place de choix aux petits éditeurs, et reste trop souvent sous-estimé par les éditeurs étrangers.

 

Le stand de la Turquie au Salon du Livre de Paris 2015

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

La maison d’édition turque, Parentez Publishing, a été fondée en 1990 par trois humoristes turcs. Fondée pour imprimer un magazine intitulé Deli, la structure se lance très vite dans l’édition de livres et publie désormais plus de 400 titres. « L’humour est un genre largement lu en Turquie, nous avons donc eu un certain nombre de best-sellers », explique Metin Celâl à Publishing Perspective

 

Une rentabilité et une réussite qui peuvent s’expliquer par les possibilités qu'offre le marché du livre turc. Selon le journal, l’impression et la distribution de livres du pays sont « relativement modestes, avec des tirages moyens de 1500 à 2000 exemplaires par titres », laissant donc la place à des petits éditeurs. Une fois n’est pas coutume, certaines œuvres peuvent cependant s’écouler à plus de 100.000 exemplaires ou même dépasser les 750.000 — ce qui représente néanmoins une exception en Turquie. Et qui n'est pas non plus dans les habitudes françasies cela dit.

 

En avril dernier, l'agence statistique de Turquie, la TÜİK, relevait également que l'année 2014 connaissait une importante hausse des publications dans le pays, tous formats confondus. 50.752 titres ont été publiés l'année dernière, dont 5245 titres au format numérique, une hausse de 128 % par rapport à 2013.

 

Des mythes sur le pays à revoir

 

Une autre caractéristique de l’édition turque est alors soulignée : 40 % des titres publiés dans le pays sont des traductions, et 90 % d’entre elles sont des traductions de l’anglais vers le turc. « Et si les pays anglo-saxons dominent la discussion, la Turquie travaille également en étroite collaboration avec l’Allemagne, la France et l’Italie », précise Metin Celâl au journal américain. 

 

L’éditeur explique alors qu’il y a pourtant des opportunités à saisir dans le marché turc, notamment pour la lecture jeunesse. 51 % du marché du livre concerne en effet les livres et ouvrages éducatifs. « Les premiers lecteurs dans le pays ont entre 7 et 14 ans, c’est un segment en croissance rapide », explique Metin Celâl. « Il est important pour tout éditeur qui cherche à travailler en Turquie de le prendre en considération »

 

Enfin le président de l’Association turque des éditeurs, déplore que les éditeurs étrangers « ne connaissent pas les écrivains à succès remarquables » de son pays.

 

« Il y existe une idée selon laquelle les gens ne lisent pas en Turquie, et nous entendons souvent des journaux étrangers qui relatent que le nombre de livres produits est de 1 pour 10 000 habitants, alors qu'une étude sérieuse montre les gens lisent beaucoup en Turquie. Nous espérons que lors des prochaines réunions à Francfort et ailleurs, nous pourrons aider à apporter plus d’attention à la richesse et les opportunités qu'auraient les éditeurs mondiaux de travailler avec l’industrie de l’édition turque », conclut-il. 

Il n'y aura pas de film Harry Potter et l'Enfant maudit, c'est compris ?

  • Partager sur Twitter

Clément Solym - 20.01.2017

Quand on dit NON, c’est N-O-N. Et JK Rowling n’aime pas vraiment se répéter... Alors pour faire taire une fois pour toutes les rumeurs qui l’accusaient de comploter un film Harry Potter and the Cursed Child, la romancière a fait... un tweet. Que c’est joli, ces gazouillis...       Bref, depuis la sortie de la pièce de théâtre qu’elle n’a d’ailleurs pas véritablement écrite, les rumeurs, les plus insensées font état d’une nouvelle production cinématographique. Après 25 années de domination potterienne, l’idée que Warner Bros investisse dans...

Kobo poursuit son développement en Afrique du Sud avec Exclusive Books

  • Partager sur Twitter

Clément Solym - 19.01.2017

La filiale ebook de Rakuten a signé un partenariat avec Exclusive Books, librairie d’Afrique du Sud. C’est à Kobo que sera confiée la commercialisation de livres numériques désormais. La migration vers les services de Kobo s’opérera durant le mois de janvier pour l’ensemble des clients actuels.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Avec un catalogue de 5 millions d’ouvrages revendiqués, Kobo récupérera donc le fichier de clients de Exclusive Books, souligne Ben Williams, le directeur général. Soucieux de se concentrer sur la vente de livres papier, la...

Grand Prix d'Angoulême : Cosey, Larcenet et Ware en lice

  • Partager sur Twitter

Florent D. - 18.01.2017

A l’issue du premier tour de l’élection du Grand Prix qui s’est déroulé du 9 au 15 janvier 2017, les trois auteurs sont retenus pour concourir pour le second tour du vote de désignation du Grand Prix 2017. Alan Moore figurait, à l'issu du premier tour, parmi les trois auteurs plébiscités et bien qu'il soit heureux et fier de cet honneur, il ne souhaite plus participer à la vie publique de la bande dessinée ou recevoir de prix.    Larcenet © Dargaud-Rita Scaglia ; Chris Ware © Jorge Fidel Alvarez-9e Art+ -; Cosey © le Lombard A....

Des livres d'artiste à Bruxelles : Histoires de livres

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 17.01.2017

Dédier une rencontre aux livres d’artistes implique d’avoir déjà une certaine idée de ce que peuvent être ces ouvrages. Depuis 2003, le salon Histoires de livres offre à ces œuvres une place spécifique au cœur de Bruxelles. Cette année, le rendez-vous est fixé ces 22 et 23 avril.       « Notre salon a donc pour objectif de permettre au grand public de découvrir toutes les facettes de la création d’un livre d’artiste, ce médium spécifique des arts visuels contemporains ; qu’il s’agisse de livres illustrés, de livres pauvres, de livres...

Un répertoire de 30 millions de documents sur les persécutions nazies

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 13.01.2017

Le Service international de recherches (International Tracing Service) a annoncé la mise en ligne d'un gigantesque répertoire de ses archives, soit 30 millions de documents relatifs à l'Holocauste et aux persécutions perpétrées par les nazis.   Le Service international de recherches, en 1958 (International Committee of the Red Cross, CC BY-SA 2.0)     Le service de recherches, chargé de conserver et d'archiver les documents relatifs aux persécutions nazies ainsi qu'à leurs survivants, est opérationnel depuis 1943, mais officie en tant que centre de...

Margaret Thatcher éclipse Winston Churchill

  • Partager sur Twitter

Clément Solym - 13.01.2017

Scandale dans le monde des biographies dictionnariales, ou plutôt, des dictionnaires biographiques : la nouvelle édition Dictionary of National Biography est sortie. Et voici qu’elle fait apparaître Margaret Thatcher. Oui, la dame de fer est dans le dico. Mais le scandale n’est pas là.   PROArchives New Zealand, CC BY SA 2.0     Le Guardian a en effet relevé que la première femme à avoir occupé le rôle de Premier ministre du Royaume-Uni dispose de plus de mots que des figures comme Churchill. En effet, seule la reine Elizabeth 1ere ou encore William...

Anime Strike : Amazon bascule dans l'animation japonaise en VOD

  • Partager sur Twitter

Florent D. - 13.01.2017

Les passionnés d’animes se réjouiront de la nouvelle offre d’Amazon : Anime Strike est une offre destinée aux clients Prime, qui pour 5 $, accéderont à une bibliothèque de séries basée sur l’animation japonaise. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un nouveau service de streaming, mais d’un canal supplémentaire disponible via Amazon Video.       Anime Strike est toutefois la première marque propre à Amazon, dans son offre à la demande, proposée à travers son service de Chanels. Pour l’heure, évidemment, seuls les États-Unis sont...

Marc Ceccaldi et Xavier Galaup au conseil d'administration du CNL

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 12.01.2017

Le Centre national du livre (CNL) soutient, grâce à différents dispositifs et commissions, tous les acteurs de la chaîne du livre, et ce sont les professionnels de cette chaîne et l'État qui définissent sa politique, à travers son conseil d'administration. Celui-ci évolue en ce début d'année.   (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)     L'arrêté du 13 décembre, publié dans le Journal officiel de ce 12 janvier, nomme membres du conseil d'administration du Centre national du livre Marc Ceccaldi, directeur régional des affaires culturelles de la région...

Carlos Zanón continuera les aventures du détective Pepe Carvalho

  • Partager sur Twitter

Nicolas Gary - 12.01.2017

Découvert par les éditions Asphalte, Carlos Zanón a publié plusieurs ouvrages en France, traduits par Adrien Bagarry. Si les Français boudent quelque peu ses romans, ils goûteront peut-être plus sa reprise des aventures de Pepe Carvalho, le légendaire détective de Manuel Vázquez Montalbán. En effet, Carlos Zanón poursuivra les romans de l’écrivain espagnol, décédé en octobre 2003.   Nacho, CC BY 2.0     Le groupe éditorial Planeta, ainsi que les héritiers de Manuel Vazquez Montalban, ont conclu un accord qui confirme la poursuite des histoires du...

Penguin Random House revend ses filiales de Singapour et de Malaisie

  • Partager sur Twitter

Clément Solym - 11.01.2017

Le groupe Penguin Random House a annoncé la vente de ses filiales Penguin Singapore et Malaysia à Times Publishing, groupe média asiatique détenu par la société Fraser and Neave. Un montant de 8 millions $ singapouriens est en jeu dans cette transaction.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     La vente inclut les bureaux locaux, ainsi que les services de distribution. Les deux structures externalisées seront désormais distributeurs exclusifs des ouvrages publiés par Penguin Books, The Random House Group, Dorling Kindersley et Penguin Random House – ainsi que les...