Le marché du livre turc, des "opportunités" sous-estimées

  • Partager sur Twitter

Julie Torterolo - 29.09.2015

Interrogé par Publishing Perspective, Metin Celâl, éditeur d’une petite maison d’édition turque, Parentez Publishing, et président de l’Association turque des éditeurs, revient sur la situation de l’édition dans son pays. Pour lui, le marché du livre turc laisse une place de choix aux petits éditeurs, et reste trop souvent sous-estimé par les éditeurs étrangers.

 

Le stand de la Turquie au Salon du Livre de Paris 2015

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

La maison d’édition turque, Parentez Publishing, a été fondée en 1990 par trois humoristes turcs. Fondée pour imprimer un magazine intitulé Deli, la structure se lance très vite dans l’édition de livres et publie désormais plus de 400 titres. « L’humour est un genre largement lu en Turquie, nous avons donc eu un certain nombre de best-sellers », explique Metin Celâl à Publishing Perspective

 

Une rentabilité et une réussite qui peuvent s’expliquer par les possibilités qu'offre le marché du livre turc. Selon le journal, l’impression et la distribution de livres du pays sont « relativement modestes, avec des tirages moyens de 1500 à 2000 exemplaires par titres », laissant donc la place à des petits éditeurs. Une fois n’est pas coutume, certaines œuvres peuvent cependant s’écouler à plus de 100.000 exemplaires ou même dépasser les 750.000 — ce qui représente néanmoins une exception en Turquie. Et qui n'est pas non plus dans les habitudes françasies cela dit.

 

En avril dernier, l'agence statistique de Turquie, la TÜİK, relevait également que l'année 2014 connaissait une importante hausse des publications dans le pays, tous formats confondus. 50.752 titres ont été publiés l'année dernière, dont 5245 titres au format numérique, une hausse de 128 % par rapport à 2013.

 

Des mythes sur le pays à revoir

 

Une autre caractéristique de l’édition turque est alors soulignée : 40 % des titres publiés dans le pays sont des traductions, et 90 % d’entre elles sont des traductions de l’anglais vers le turc. « Et si les pays anglo-saxons dominent la discussion, la Turquie travaille également en étroite collaboration avec l’Allemagne, la France et l’Italie », précise Metin Celâl au journal américain. 

 

L’éditeur explique alors qu’il y a pourtant des opportunités à saisir dans le marché turc, notamment pour la lecture jeunesse. 51 % du marché du livre concerne en effet les livres et ouvrages éducatifs. « Les premiers lecteurs dans le pays ont entre 7 et 14 ans, c’est un segment en croissance rapide », explique Metin Celâl. « Il est important pour tout éditeur qui cherche à travailler en Turquie de le prendre en considération »

 

Enfin le président de l’Association turque des éditeurs, déplore que les éditeurs étrangers « ne connaissent pas les écrivains à succès remarquables » de son pays.

 

« Il y existe une idée selon laquelle les gens ne lisent pas en Turquie, et nous entendons souvent des journaux étrangers qui relatent que le nombre de livres produits est de 1 pour 10 000 habitants, alors qu'une étude sérieuse montre les gens lisent beaucoup en Turquie. Nous espérons que lors des prochaines réunions à Francfort et ailleurs, nous pourrons aider à apporter plus d’attention à la richesse et les opportunités qu'auraient les éditeurs mondiaux de travailler avec l’industrie de l’édition turque », conclut-il. 

Mathias Énard toujours dans la course pour le Man Booker International Prize

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 21.04.2017

La « shortlist » des nommés pour le Man Booker International Prize vient d'être publiée, et elle ne comporte plus que 6 ouvrages, publiés à l'international et traduit en langue anglaise. Parmi eux, Boussole de Mathias Énard, devenu Compass (Fitzcarraldo Editions, traduit par Charlotte Mandell). Le Man Booker International Prize est l'une des plus prestigieuses récompenses littéraires du monde.   Mathias Énard (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Le livre Boussole, de Mathias Énard, qui lui a valu le Prix Goncourt en 2015, lui permettra-t-il de remporter le Man Booker...

Chomsky, Eve Ensler et Nancy Fraser, soutiens de Jean-Luc Mélenchon

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 20.04.2017

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise, a le vent en poupe dans les sondages, et les soutiens se multiplient. Après une tribune de 130 économistes qui approuvent son programme économique, JLM a reçu quelques messages d'encouragement depuis l'autre côté de l'Atlantique. Parmi eux, Noam Chomsky, linguiste mondialement célèbre.   Jean-Luc Mélenchon à Livre Paris 2017 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   C'est l'acteur américain Danny Glover, principalement connu pour son rôle de Roger Murtaugh dans L'Arme fatale, qui a révélé la pétition sur Twitter :...

Julien Chouraqui, juriste du SNE, accueilli au CSPLA

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 20.04.2017

Le Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique est une instance consultative chargée de conseiller le ministère de la Culture dans ses choix politiques relatifs au droit d'auteur. Auteurs, distributeurs et producteurs y sont représentés, Syndicat national de l'édition en tête. Le responsable juridique du SNE, Julien Chouraqui, y siège désormais en qualité de membre suppléant, pour remplacer son collègue Laurent Guiraud-Le Maresquier.   (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) L'arrêté du 12 avril 2017, publié au Journal officiel du 20 avril 2017,...

Disparition d’Annie Béthery

  • Partager sur Twitter

Elodie Pinguet - 14.04.2017

Le 8 avril 2017 marque le décès d’Annie Béthery, conservateur général honoraire des bibliothèques. Elle est notamment connue pour son ouvrage plusieurs fois réédité, l’Abrégé de la classification décimale de Dewey.       Née en 1937, Annie Béthery aurait eu 80 ans cette année. Elle commence sa carrière en travaillant à la bibliothèque publique de Massy en Essonne. Elle est également passée par le département des arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France.   Elle va consacrer une partie de sa vie à la formation...

Jamie Hewlett annonce une série autour de l'univers de Gorillaz

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 11.04.2017

Jamie Hewlett, créateur de la bande dessinée Tank Girl et de l'univers visuel du groupe Gorillaz, dans lequel il officie également comme bassiste studio, a révélé la mise en production d'une série télévisée autour de l'univers du groupe. 2D, Murdoc, Russel et Noodle pourront donc être retrouvés ailleurs que dans les fameux clips du groupe le plus cartoon de l'histoire de la musique.   Couverture de Q, signée Jamie Hewlett   Dans un entretien pour le magazine britannique Q, Jamie Hewlett lui-même révèle la mise en chantier d'une série Gorillaz, comprenant 10...

Les journaux intimes de Jeff Buckley bientôt publiés

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 30.03.2017

La carrière de Jeff Buckley s'est arrêtée aussi brutalement qu'elle avait commencé : le 29 mai 1997, l'auteur d'un unique album, Grace, est déclaré disparu après une baignade dans une rivière de l'État du Tennessee. Quelques jours plus tard, le corps du noyé est retrouvé. Plus de 20 ans après sa disparition et à l'occasion des 25 ans de Grace, l'éditeur Da Capo Press publiera les journaux intimes, la correspondance et des photographies de Jeff Buckley.       Disparu à l'âge de 30 ans, Jeff Buckley fait partie de ces martyrs de la musique, au même titre...

Une nouvelle série de livres pour Buffy contre les vampires

  • Partager sur Twitter

Elodie Pinguet - 30.03.2017

Simon Pulse, filiale de l’éditeur Simon & Schuster, va publier une série de livres issus de l’univers de la série Buffy contre les vampires. La sortie américaine de cette série, Slayer, est fixée à l’automne 2018.   Nicholas Brendon (Alexander Harris), Sarah Michelle Gellar (Buffy) et David Boreanaz (Angel)     Pour les 20 ans de la série née en 1997, voilà une annonce qui va ravir les fans. Bloquez sur votre calendrier l’automne 2018, c’est la date qui marquera le retour de l’univers de Buffy, cette fois dans une série de...

Bob Silvers, cofondateur de la revue The New York Review of Books, est mort

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 22.03.2017

Bob Silvers avait cofondé la revue The New York Review of Books en 1963, avec d'autres journalistes, hommes et femmes de lettres, Barbara Epstein, A. Whitney Ellsworth, Elizabeth Hardwick, Robert Lowell et Jason Epstein. Robert B. Silvers est mort le 20 mars 2017, à l'âge de 87 ans.   Après avoir servi pendant la Guerre de Corée, Bob Silvers, comme nombre d'intellectuels américains à l'époque, se retrouve en France, où il étudie à la Sorbonne et rencontre George Plimpton, un des cofondateurs de The Paris Review. C'est en réponse au déclin du journalisme...

À Nevers, musique et littérature président la 4e édition du festival Tandem

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 14.03.2017

Du 14 au 19 mars 2017, la 4e édition du festival littéraire Tandem fera résonner les mots et les notes à Nevers, avec un programme riche fait de concerts, performances, lectures musicales, siestes acoustiques... Le conseiller artistique Arnaud Cathrine a, cette année encore, invité de nombreux artistes à le rejoindre.     Pendant cinq jours, la Médiathèque Jean-Jaurès, la Maison de la Culture de Nevers Agglomération, le Café Charbon, l'ACNE (Association des Cinéphages de Nevers) ou encore le Centre d'Art Contemporain de Pougues-les-Eaux ouvrent leurs portes à...

L’humoriste Philippe Chevallier sort un premier livre

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 08.03.2017

Connu de tous pour le duo qu’il forme avec Régis Laspalès, l’humoriste Philippe Chevalier tente une percée dans l’univers livresque en publiant Les Français et moi, chroniques drolatiques le 5 avril prochain (Flammarion, 20,90 €).     Philippe Chevalier explique que le fait même de se moquer des autres, dans le cadre d’une carrière d’humoriste, implique un important travail sur soi car il faut aussi se moquer de soi-même, sans quoi, la position n’est pas tenable.   Voilà comment comprendre le titre du livre : s’il se moque des Français,...