medias

Le marché du livre turc, des "opportunités" sous-estimées

  • Partager sur Twitter

Julie Torterolo - 29.09.2015

Interrogé par Publishing Perspective, Metin Celâl, éditeur d’une petite maison d’édition turque, Parentez Publishing, et président de l’Association turque des éditeurs, revient sur la situation de l’édition dans son pays. Pour lui, le marché du livre turc laisse une place de choix aux petits éditeurs, et reste trop souvent sous-estimé par les éditeurs étrangers.

 

Le stand de la Turquie au Salon du Livre de Paris 2015

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

La maison d’édition turque, Parentez Publishing, a été fondée en 1990 par trois humoristes turcs. Fondée pour imprimer un magazine intitulé Deli, la structure se lance très vite dans l’édition de livres et publie désormais plus de 400 titres. « L’humour est un genre largement lu en Turquie, nous avons donc eu un certain nombre de best-sellers », explique Metin Celâl à Publishing Perspective

 

Une rentabilité et une réussite qui peuvent s’expliquer par les possibilités qu'offre le marché du livre turc. Selon le journal, l’impression et la distribution de livres du pays sont « relativement modestes, avec des tirages moyens de 1500 à 2000 exemplaires par titres », laissant donc la place à des petits éditeurs. Une fois n’est pas coutume, certaines œuvres peuvent cependant s’écouler à plus de 100.000 exemplaires ou même dépasser les 750.000 — ce qui représente néanmoins une exception en Turquie. Et qui n'est pas non plus dans les habitudes françasies cela dit.

 

En avril dernier, l'agence statistique de Turquie, la TÜİK, relevait également que l'année 2014 connaissait une importante hausse des publications dans le pays, tous formats confondus. 50.752 titres ont été publiés l'année dernière, dont 5245 titres au format numérique, une hausse de 128 % par rapport à 2013.

 

Des mythes sur le pays à revoir

 

Une autre caractéristique de l’édition turque est alors soulignée : 40 % des titres publiés dans le pays sont des traductions, et 90 % d’entre elles sont des traductions de l’anglais vers le turc. « Et si les pays anglo-saxons dominent la discussion, la Turquie travaille également en étroite collaboration avec l’Allemagne, la France et l’Italie », précise Metin Celâl au journal américain. 

 

L’éditeur explique alors qu’il y a pourtant des opportunités à saisir dans le marché turc, notamment pour la lecture jeunesse. 51 % du marché du livre concerne en effet les livres et ouvrages éducatifs. « Les premiers lecteurs dans le pays ont entre 7 et 14 ans, c’est un segment en croissance rapide », explique Metin Celâl. « Il est important pour tout éditeur qui cherche à travailler en Turquie de le prendre en considération »

 

Enfin le président de l’Association turque des éditeurs, déplore que les éditeurs étrangers « ne connaissent pas les écrivains à succès remarquables » de son pays.

 

« Il y existe une idée selon laquelle les gens ne lisent pas en Turquie, et nous entendons souvent des journaux étrangers qui relatent que le nombre de livres produits est de 1 pour 10 000 habitants, alors qu'une étude sérieuse montre les gens lisent beaucoup en Turquie. Nous espérons que lors des prochaines réunions à Francfort et ailleurs, nous pourrons aider à apporter plus d’attention à la richesse et les opportunités qu'auraient les éditeurs mondiaux de travailler avec l’industrie de l’édition turque », conclut-il. 

Le loup et l'agneau : Waterstones déguise sa chaîne en librairie indépendante

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 27.02.2017

Intellectuellement, la démarche se comprend assez bien : si les consommateurs souhaitent de plus en plus trouver l’accueil d’une librairie indépendante, autant leur en donner la sensation. Le choix de la chaîne britannique Waterstones d’ouvrir des boutiques en marque blanche, sans logo, pose cependant problème.       Trois nouvelles boutiques ont en effet fleuri à Rye, Southwold et Harpenden. Pour le grand patron, James Daunt, il n’y a là aucune tromperie ni subterfuge. La création de trois librairies, rattachée à l’enseigne Waterstones, mais sans en...

Une exposition consacrée à la vie et à l'oeuvre de Sir Terry Pratchett

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 27.02.2017

Le prestigieux Salisbury Museum, au sud du Royaume-Uni, inaugurera en septembre 2017 une grande exposition consacrée à la vie et à l'œuvre de Sir Terry Pratchett. L'auteur du Disque-monde, mort le 12 mars 2015, aura ainsi droit à une première grande rétrospective sur sa carrière et ses créations.   © Copyright 2016 Paul Kidby     Le grand Pratchett, deux ans après sa disparition, aura droit à un hommage à la hauteur de son œuvre démesurée : le Salisbury Museum, les ayants droit de l'écrivain et l'illustrateur Paul Kidby ont mis sur pied une grande...

Pas d'Oscar pour Ma vie de Courgette, mais deux Césars

  • Partager sur Twitter

Clément Solym - 27.02.2017

Inspiré du livre de Gilles Paris, Autobiographie d’une courgette, le film d’animation Ma vie de Courgette, continue de rafler les récompenses. Après Francfort, Annecy et d’autres, c’est au cours de la cérémonie des César que la production a été saluée.       Ce sont les Césars du meilleur long-métrage d’animation et de la meilleure adaptation qui ont été remis à l’œuvre du réalisateur suisse Claude Barras.   Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa...

Le meurtrier de l'auteure Helen Bailey condamné

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 23.02.2017

Helen Bailey, auteure britannique de récits pour enfants et adolescents, avait disparu en avril 2016 : quelques mois plus tard, son corps était retrouvé dans le jardin de sa propriété. Le premier suspect dans cette affaire de meurtre, son mari Ian Stewart, a été condamné à la prison à perpétuité, avec une période de sûreté de 34 ans.   Helen Bailey et son mari Ian Stewart     Le juge Andrew Bright a prononcé la sentence : Ian Stewart écope d'une peine de prison à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 34 ans, pour le meurtre d'Helen...

Prix littéraires France Télévisions 2017 : six essais et six romans

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 23.02.2017

France Televisions est fier, comme chaque année, de revendiquer sa position de premier partenaire audiovisuel pour le monde du livre. Et pour célébrer cette union, voici qu’est dévoilée la liste des douze ouvrages retenus pour les prix littéraires, édition 2017.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     6 essais et 6 romans ont été choisis par le jury de sélection du Prix Essai et du Prix Roman France Télévisions 2017 présidé pour la deuxième année par François Busnel et composé d’animateurs et de journalistes littéraires et culture des chaînes du...

Creativ'Cross-média : un salon autour de la publication multicanale

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 23.02.2017

Le salon Créativ’Cross-media s’ouvrira les 29 et 30 mars, au Palais Brogniart. Sur deux journées, seront présents 90 exposants autour de trois axes : Créativ'Publishing, Créativ'Book et Créativ'Packaging. Différentes conférences sont également prévues.        Créativ’Cross-Média, traite de la communication cross-canal sous toutes ses formes : new print, digital, web, mobile, vidéo, réseaux sociaux. Il rassemble dans un même lieu des fournisseurs de solutions et d’applications destinées à aider les entreprises à transposer leurs contenus...

Sciences pour tous : un label d'identification créé par le SNE

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 20.02.2017

Le Syndicat national de l’édition annonce la création d’un label destiné à l’identification des ouvrages Sciences pour tous. À travers le fichier exhaustif du livre (FEL), ces livres seront désormais signalés avec un pictogramme propre. On pourra le retrouver sur le site Dilicom, mais également dans les notices au format ONIX – pour les livres papier, et numériques.   ActuaLitté CC BY SA 2.0     Le nouveau label Sciences pour tous sera officiellement lancé lundi 27 mars, à 11 h, sur la scène Sciences pour tous du Salon Livre Paris (D24), en...

Le Prix « Facile à lire » poursuit son déploiement en Bretagne

  • Partager sur Twitter

La rédaction - 17.02.2017

En 2016, la dynamique autour des espaces « Facile à lire » se confirme, en Bretagne comme partout en France. Sur notre territoire, par exemple, les médiathèques de Dinard, Plonévez-du-Faou et Quimperlé ont inauguré un espace « Facile à lire » les bibliothèques de Renac et de Saint-Didier ont réalisé leur propre module « Facile à lire » ; d’autres projets sont en cours de création.         Pour poursuivre cette dynamique, Livre et lecture en Bretagne et l’association Les chemins de lecture lancent, en 2017, un Prix « Facile à lire »...

Une neuvième librairie physique pour Amazon

  • Partager sur Twitter

Elodie Pinguet - 16.02.2017

L’expansion physique du géant du commerce en ligne se poursuit. Dans un communiqué, le groupe a annoncé une neuvième librairie Amazon Books qui verra le jour en 2017 en Californie, en plus des cinq autres magasins déjà prévus dans le pays.   (SounderBruce CC BY SA 2.0)     La conquête des États-Unis est enclenchée pour Amazon. La société vient d’annoncer l’ouverture prochaine d’une nouvelle librairie en Californie, au sein du centre commercial Broadway Plaza.   À ce stade de développement, il existe déjà trois librairies physiques Amazon...

Les mangas de Harlequin arrivent chez comiXology Unlimited

  • Partager sur Twitter

Nicolas Gary - 16.02.2017

Attention, attention, il ne s’agit pas non plus d’une offre foisonnante en regard de la production de manga romance de l’éditeur. Cependant, la présence de Harlequin sur la plateforme comiXology, appartenant à Amazon, est une nouvelle d’importance.       En matière de lecture numérique, comiXology Unlimited représente l’équivalent de Kindle Unlimited, la solution d’abonnement avec ouvrages à foison. Par prudence, peut-être, Harlequin n’a cependant fourni qu’une vingtaine de titres au libraire dédié à la BD.   Les amateurs pourront...