Twiller : quand un journaliste du Time associe Twitter et thriller

Clément Solym - 02.09.2008

Edition - Les maisons - Twiller - Thriller - Twitter


Il ne s'agit en rien d'un remixage du titre de Michael Jackson, bien que la prononciation puisse s'y apparenter. Twiller, c'est la contraction entre Twitter, le réseau social sur lequel on peut intervenir depuis son mobile, 140 signes max.) et un authentique thriller. Et depuis le mois de juin, Matt Ritchel, journaliste au New York Times publie régulièrement des morceaux de son histoire dans les pages de Twitter.


Nouveau procédé et recherche d'une littérature nouvelle ? Assurément. La narration est assurée par un homme qui se réveille dans les montagnes du Colorado, complètement amnésique, avec le sentiment obsédant qu'il est un assassin. Lorsqu'il reprend conscience, c'est avec un téléphone connecté justement au réseau Twitter qu'il va utiliser pour raconter son histoire.


On trouve également une prostituée, qui serait une proche de la victime, qui alterne les phases de récit avec l'homme.

Selon les dires du journaliste, son histoire est suivie par 600 personnes à l'heure actuelle ; chaque jour en apporte un peu plus, mais on est loin du marché de masse, comme il le précise. L'ensemble dérange manifestement un peu les observateurs et l'histoire ne semble pas très construite. Si vous tombez dessus, n'hésitez pas à nous faire un résumé...