Twitter compte 100 millions d'actifs sur son réseau

Clément Solym - 10.09.2011

Edition - Société - twitter - utilisateurs - comptes


Il aura mis du temps à décoller le réseau de micro blogging, mais désormais, il est incontournable. Et c’est depuis le site officiel que l’on fait entendre « cent millions de voix ».

Depuis le 8 septembre, Twitter compte donc 100 millions d’utilisateurs actifs. Mais en parallèle, il faut noter que l’on dénombre le double d’utilisateurs inscrits. Le degré d’activité est mesuré, selon Dick Costolo, le PDG de Twitter, par l’émission d’au moins 1 tweet mensuel.

Au rang des actifs, on dénombre 50 millions de personnes qui se connectent une fois par jour - et chose intéressante : 40 % des comptes actifs sont des utilisateurs dormants, qui ne twittent, et lisent simplement ce qui se passe...

Le blog fait également état des grandes personnalités qui ont ouvert un compte - chefs d’Etat, sportifs, comédiens, journalistes, et ainsi de suite. 

Un gazouillis dans ma bibliothèque

Ce que Twitter aura apporté dans le monde du livre, en terme de présence et de communication, et assez difficile à mesurer. On peut prendre finalement deux exemples assez emblématiques, parce qu’ils couvrent probablement tout le spectre de ce qui a pu se faire - un extrême et un autre.


Il y eut en effet l’affaire du compte non officiel Gallimard. Alors que son créateur tentait désespérément de contacter l’éditeur, pour qu’il reprenne le fil du compte, il aura fallu un battage médiatique et une mise en vente aux enchères pour que finalement, la maison réagisse. L’affaire était devenue pathétique. (voir notre actualitté

Et en parallèle, il faut évoquer l’initiative #ebookfriday, impulsée par l’éditeur Numeriklivres. Ce dernier a décidé de mettre en place une journée spéciale, avec un tarif particulièrement bas pour ses ouvrages. Il fut très rapidement rejoint par d’autres éditeurs, qui ont instauré le vendredi comme le jour de la promotion particulière d’un titre, proposé au public à un tarif spécial #ebookfriday. (voir notre actualitté

[NdR : le dièse devant un terme, sur Twitter, permet de signaler un mort particulier, qui devient alors hashtag, ou mot-clef. Il opère alors la connexion entre différents tweets d’utilisateurs, et devient leur point commun. Pratique pour suire une discussion.]

Evidemment, ce ne sont là que deux exemples parmi bien d'autres et la simple utilisation du réseau durant le printemps arabe montre également toute la vivacité de Twitter. Si des événements ou des choses pertinentes vous apparaissent, n'hésitez pas.

Et puis, Twitter a permis l'avénement du RoiDesEditeurs, figure archaïque et sinistre, mais tellement drôle.