Twitteroman, le cyber-éditeur lance Kamuks, son premier titre

Clément Solym - 16.05.2009

Edition - Les maisons - twitter - roman - cyber


Twitteroman est un cyber-éditeur : il édite des romans prépubliés via l'outil de réseau social et de microblogage Twitter. Oui, forcément, il y avait un rapport.

Il se définit lui-même comme « une plateforme proposant la reconstitution par chapitres de romans français écrit sur twitter.com. L'idée de regrouper les romans publiés via Twitter nous a semblé une bonne idée dans la mesure où elle offre plus de visibilité et de convivialité aux 'twittécrivains'. »

Et à ce titre, il nous présente un premier ouvrage qui inaugure son catalogue : Kamuks de Laurent Zavack, vendu pour 9 euros, 228 pages, et une belle pierre tombale en couverture.

« Alors qu'un type est mdr (mais vraiment mort de rire) suite aux interventions médiatiques des membres du gouvernement Sarkozy et qu'il se retrouve dans sa tombe avec un téléphone portable connecté à Twitter et qu'il arrive dans une métropole secrète appelée Pixel-City et qu'il prend une chambre à l'Hôtel Facebook :

C'est l'histoire de deux loosers, qui se rencontrent sur un forum, et qui décident de kidnapper puis séquestrer leur actrice porno préférée (avec moult pérégrinations, jazz, déliriums, gang iranien, Jésus Christ qui sort des poster à son effigie pour prêcher, meurtre courtois, peintre aveugle, petit troquet-hôtel avec photo de De Gaulle au mur et Philippe Muray dans le jukebox, recherche d'Antoine Blondin à la terrasse des cafés, beuverie à la cité fortifiée de Carcassonne, cellule de dégrisement, étudiante folle, amour, etc, etc).
»

Tenté ?


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.