TwLetteratura : Twitter, compagnon de vulgarisation de la littérature

Cécile Mazin - 13.05.2015

Edition - International - Italie auteurs - réseau social - Twitter littérature livres


« La lecture sociale commence par le fait que les gens lisent », clame TwLetteratura. Lancé ce 8 mai, le service a réuni trois Italiens Edoardo Monténégro, Paolo Costa et Pierluigi Vaccaneo. Ces derniers ont monté une plateforme, dont la mission reste simple : promouvoir la littérature, en puisant dans les ressources du réseau social Twitter.

 

 

 

Des milliers de livres d'Italie et internationaux repris, commentés, annotés, et racontés sur Twitter, le principe est simple. Chaque utilisateur lit un ouvrage, et sur le réseau réécrit l'ensemble. Son message peut être un résumé, une paraphrase, ou une parodie, voire une variation du texte original. Et les 140 caractères servent alors à fédérer une communauté, autour de ces multiples combinaisons.

 

Si 60 % de la population italienne ne lit plus, mais qu'elle passe deux heures quotidiennement sur des médias et ses appareils mobiles, comment ne pas croire que l'on peut retrouver des lecteurs via Twitter ? Pour trouver une nouvelle génération de personnes que les livres pourront enchanter, les fondateurs ont choisi de tout miser sur le réseau.

 

Né en 2012, le projet TwLetteratura a progressé, et largement évolué pour devenir cette expérience interactive de réécriture, pour vulgariser les œuvres. Mais aujourd'hui, plus simplement dans le monde littéraire : le monde des arts et de la culture est désormais abordé. 

 

Le fonctionnement est simple : le comité fixe des rendez-vous et des dates, en choisissant un thème, et la communauté publiera des messages à cette date. Pour le livre, les utilisateurs vont recevoir leur exemplaire, et diffuser sur une certaine période leurs commentaires.

 

Les utilisatrices sont d'ailleurs des femmes, principalement, entre 35 et 55 ans, avec un certain niveau d'éducation. Adeptes de la lecture sociale, elles sont devenues le cœur de l'activité du site. Les fondateurs eux-mêmes reconnaissent que, sans elles, rien ne serait possible. 

 

La croisée des chemins entre les réseaux sociaux, les appareils mobiles et les ouvrages de papier, en Italie, passerait donc par cet outil. Une forme d'enrichissement pour les livres, qui voient non seulement une exégèse se faire, tout en multipliant les échanges entre les lecteurs.

 

Sélectionnée comme startup innovante par la Fondation Cariplo, TwLetteratura a perçu un montant de 1,2 million € pour achever le développement de ses outils.