UFCV : l'assemblée générale des adhérents rejette le plan social

Clément Solym - 08.06.2009

Edition - Société - UFCV - plan - social


Ce week-end s’est tenue l’assemblée générale de l'Union française des centres de vacances (UFCV), l’un des plus gros organismes français dans l’animation. A travers son réseau, l’UFCV participe aux séjours de vacances de près de 300 000 jeunes chaque année. De plus, l’UFCV est aussi un acteur majeur dans la formation du personnel d’encadrement des jeunes avec 35 000 personnes par an qui passe par ses stages.

Devant faire face à une crise sans précédent ayant entraîné un lourd déficit en 2008, l’assemblée générale des adhérents devait se prononcer sur la restructuration et le plan social proposés, avec 149 suppressions de postes sur les 1000 existants d'un côté mais aussi la création de 50 nouveaux postes..

Mais c’est un refus qu'a essuyé l'actuel bureau de l'organisme, tout en n'étant pas pour autant désavoué concernant l'ensemble de ses actions. « Le plan social est donc gelé », nous a indiqué l’un des délégués syndicaux de l’UFCV, Jean-Luc Dépollier (CFE-CGC). Une nouvelle assemblée générale se réunira en septembre afin de valider une autre proposition.

Les adhérents n'ont pas accepté l'idée de souscrire un prêt de 3 millions d'euros pour financer le plan de restructuration. Toutefois ce rejet s'est joué à bien peu de chose. Sur les 1150 voix, 13 séparaient les pour des contre. La situation est donc plutôt tendue au sein de l'UFCV et malgré les échéances financières, aucune solution n'a réussi à faire l'unanimité.