Ukraine : La famine de 1932-33 n'est pas un génocide

Clément Solym - 04.04.2008

Edition - Société - génocide - famine - Ukraine


Alexandre Soljenitsyne, écrivain russe, qui obtint le prix Nobel de littérature en 1970, a déclaré mercredi dans un article du quotidien Izvestia, que l'Ukraine n'a pas subit un génocide de la part de la Russie dans les années 1932-1933.

Durant cette période l'Ukraine a été victime d'une famine, qui a fait entre quatre et dix millions de morts. Selon des experts autant en occident qu'en Ukraine, cette famine aurait été provoquée par le gouvernement de l'URSS, qui aurait réquisitionné les vivres du pays. Et ceci dans le but d'affaiblir la population pour étouffer les envies de révoltes.

Le gouvernement ukrainien tente depuis des années auprès de l'O.N.U. de faire valoir le fait que cette famine est un génocide passé sous silence.

Pour sa part Alexandre Soljenitsyne n'y croit pas. Il s'appuie l'exemple de la famine qui a touché « tout [le] pays » en 1921 et qui elle aussi a été « passée sous silence ». Il affirme de plus qu’« Un cri provocateur sur le génocide a commencé à paraître plusieurs décennies plus tard, d'abord discrètement, dans les esprits renfermés chauvinistes anti-Moskals [surnom péjoratif donné aux Russes par les Ukrainiens] et maintenant il a gagné les cercles dirigeants de l'Ukraine ».

Il ajoute pour terminer que « Cela passera bien pour les oreilles occidentales [...] ils n'ont jamais profondément étudié notre histoire et attendent une fable toute prête, aussi insensée soit-elle ».