Un agrandissement d’envergure pour la British Library

Elodie Pinguet - 14.04.2017

Edition - Bibliothèques - Londres British Library - quartier du savoir Londres - extension British Library


Un nouveau projet d’extension est lancé pour la British Library à Londres. Et pour cette réalisation culturelle grand format, la capitale britannique a choisi un homme de taille : l’architecte Richard Rogers. Italien naturalisé britannique, il a reçu le prix Pritzker en 2007 – le Booker de l'architecture, en quelque sorte.

 

(Fabonthemoon, CC BY NC SA 2.0)

 

La mythique British Library continue d’écrire son histoire. Cette fois c’est le célèbre architecte Richard Rogers, à qui l’on doit le centre Pompidou à Paris, qui est associé à l’établissement pour le projet. Son partenaire, Graham Stirk, s’occupera du côté design du bâtiment. Les développeurs de chez Stanhope ont également rejoint l’aventure.

 

L’extension s’étendra sur 100 000 pieds carrés (soit environ 9290 mètres carrés). Au programme, une nouvelle entrée sera créée du côté de St Pancras, des nouvelles installations seront à disposition des scolaires, écrivains et universitaires. De plus, l’espace d’exposition sera étendu, « ce qui augmentera l’accès à la vaste collection de livres, de journaux et de disques ».

 

Roly Keating, chef de la direction de la British Library, s’est déclaré « ravi d’avoir obtenu des partenaires de haut calibre pour nous permettre de réaliser notre vision du campus de Londres de la British Library comme un véritable centre ouvert et créatif. »

 

Selon lui, ce partenariat « nous aidera à préserver et à respecter son caractère unique tout en créant l'espace nécessaire tant pour notre public en plein essor que pour des communautés de recherche dynamiques dans le quartier du savoir de Londres ».

 

En effet, l’extension de la British Library s’inscrit dans un projet beaucoup plus grand. Un site de 2,8 acres (environ 11 331 mètres carrés) devrait être développé au nord de l’établissement, dans ce qui a été baptisé le quartier du savoir. A terme, ce sont 80 organismes culturels et scientifiques qui devraient y être accueillis avec des pointures comme Google, l’Université des Arts et bien sûr la British Library.
 

Harry Potter occupera la British Library pour célébrer son 20e anniversaire

 

Des plans seront présentés dans les 18 prochains mois. De plus un « endroit sur mesure » sera installé pour l’institut Alan Turing, centre national de recherche en science de données. Tout ce projet devrait contribuer au rayonnement de la British Library, qualifiée par la secrétaire à la culture Karen Bradley « d’une de nos plus belles institutions culturelles, abritant une collection de connaissances inégalée ».

 

En clair, cette extension « permettra d’accéder aux collections de première classe de la bibliothèque » grâce aux nouveaux espaces et ce, pour des visiteurs venus du monde entier.

Via EveningStandard