Un an de prison pour un bibliothécaire prêtant un livre “inapproprié” à un enfant

Clara Vincent - 16.01.2020

Edition - Bibliothèques - bibliothèque publiques - projet de loi Missouri - censure livres enfants


Dans l'État du Missouri (États-Unis), un projet de loi entend faire interdire aux bibliothèques publiques de la région de stocker du « matériel sexuel inapproprié » afin d’éviter que celui-ci ne tombe dans les mains des enfants. Faute de quoi, le personnel des bibliothèques s'exposerait à une peine pouvant aller jusqu'à un an de prison. 

Newtown grafitti- (CC BY 2.0)

 
Cette proposition s’inscrit dans le projet sur la Surveillance parentale des bibliothèques publiques, ou projet de loi n°244, déposé ce 8 janvier par le représentant de l’État du Missouri, le républicain Ben Baker. 

Le texte propose ainsi que l’évaluation du potentiel caractère licencieux des livres soit prise en charge par des « commissions d’examen des bibliothèques parentales » composées de cinq membres. Ces derniers seraient élus lors d’une assemblée municipale par une majorité simple d’électeurs. Les personnels des bibliothèques n'y seraient pas admis.

Ceux qui refuseraient de se conformer à la loi seraient passibles d'une amende de 500 dollars ou une peine d’emprisonnement jusqu’à un an. 

« La première chose que je veux c'est pouvoir emmener mes enfants dans une bibliothèque et m’assurer qu’ils sont dans un environnement sûr : qu’ils ne seront pas exposés à quelque chose de répréhensible . Malheureusement, ce n'est pas le cas pour certaines bibliothèques de l’État du Missouri. Et c’est un problème », a expliqué M.Baker auprès de KOAM

Si certaines bibliothèques approuvent l'objet de cette législation, notamment celle du comté de Neosho Newton, d’autres s'en alarment.

« Si vous êtes d’accord avec le fait que votre enfant a choisi un document, c’est entre vous et votre famille que cela se passe », a fait valoir Carrie Cline, directrice de la bibliothèque du comté de Neosho Newton. « Je pense que si les enfants optent pour quelque chose d'inapproprié, quelle qu'en soit la raison, cela constitue un grand moment d’apprentissage entre eux et leurs parents. Pour que ces derniers expliquent en quoi eux pensent que cet article ne convient pas, avant de le redéposer. » 
 

Légaliser l'interdiction de livres ?


Ayant pris connaissance du texte de M.Baker, l'association des bibliothèques du Missouri s'est quant à elle fermement opposée à un tel projet de loi. Elle rappelle que « [l]es bibliothèques publiques ont déjà mis en place des procédures pour aider les clients à protéger leurs propres enfants sans enfreindre les droits des autres clients ou restreindre le matériel ».

Et d’ajouter que l'association « sera toujours opposée à la censure et à la liberté de lire, et s’oppose donc au Missouri House Bill 2044 ».
 

M.Baker se défend pour sa part de toute intention de censure, assurant auprès de KOAM que son projet de loi précise que le matériel jugé inapproprié ne serait pas définitivement retiré des bibliothèques, « mais simplement placé dans une section qui n’est pas destinée aux enfants. [...] Je pense simplement que nous devons faire attention à ne pas financer quelque chose avec l'argent de nos contribuables sans le consentement des parents», a-t-il ajouté. 

Le directeur adjoint de PEN America, association à but non lucratif qui s’emploie à défendre la liberté d’expression, James Tager a également fait part de son indignation, apparentant le texte de M.Baker à « une tentative d’une transparence choquante de légaliser l’interdiction des livres dans l’État du Missouri », dans un communiqué publié sur le site de l’association ce 15 janvier.

« Le fait qu’un bibliothécaire puisse effectivement être emprisonné en vertu de cette loi pour avoir suivi sa conscience et avoir refusé d’empêcher les mineurs d’accéder à un livre, cela vous dit tout ce que vous devez savoir sur la pertinence de cette loi dans une société démocratique. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.