Un astéroïde baptisé en l'honneur de Jodorowsky

Julien Helmlinger - 03.09.2013

Edition - International - Jodorowsky - Planète - Hommage


Elle ne remonte pas encore jusqu'à nos trisaïeuls, mais voici l'histoire d'un fief en orbite dans notre galaxie. En 2004, celui-ci a été découvert par Jean-Claude Merlin, astronome français, mais également auteur indépendant et amateur de bande dessinée, qui a décidé de rendre hommage à un artiste coutumier de l'espace. Le Minor Planet Center, organisation chargée de collecter et diffuser les caractéristiques des planètes, astéroïdes et comètes sous la houlette de l'Union Astronomique Internationale avait ainsi annoncé le 24 juillet le nom de l'astéroïde 261690 Jodorowsky.

 

 

 

 

Le passionné Jean-Claude Merlin se trouvait à Nogales, aux États-Unis, lorsqu'il fit sa découverte. Il explique : « J'ai découvert cette petite planète (astéroïde) le soir de Noël, le 24 décembre 2005, avec un télescope de 80 cm situé en Arizona que j'utilise via Internet depuis mon domicile. » Et finalement, c'est à Alexandro Jodorowsky qu'il a décidé de rendre hommage en baptisant cet astéroïde. Un artiste bien coutumier des histoires galactiques.

Le processus visant à cataloguer définitivement une planète est assez long. Il aura ainsi fallu plusieurs années d'observation de l'astéroïde avant de pouvoir le baptiser. Et c'est ensuite le découvreur qui reçoit le privilège de proposer un nom au comité officiel qui baptise les astéroïdes, le Committee on Small Body Nomenclature de l'Union Astronomique Internationale.

Corps rocheux d'environ 5 km, l'astéroïde 261690 Jodorowsky gravite dans la ceinture principale entre Mars et Jupiter, en moyenne à 470 millions de km du Soleil et met environ 5 ans et demi pour boucler sa révolution complète autour du Soleil. Il s'approche à 290 millions de km de la Terre, lorsqu'il se trouve au plus près.

 

Le choix s'est donc porté sur Alexandro Jodorowsky, créateur avec Moebius et chez les Humanoïdes Associés, de la saga de L'Incal, et père de l'univers gouverné d'une main de fer, et pas que la main d'ailleurs, par La Caste des Méta-Barons. Une oeuvre publiée à l'internationale, ayant révolutionné la bande dessinée. Et qui inspire désormais Nicolas Winding Refn, projetant une adaptation ciné de L'Incal




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.